1. carken Expert
  2. Vivre avec une lésion de la moelle épinière
  3. jeudi 21 novembre 2019

Certains para- et tétraplégiques partagent leur vie avec un / une conjoint.

En décidant de vivre avec nous, ces conjoints ont décidé de partager le bon et le moins bon de notre quotidien. Et nous aussi.

Comment gérer leurs jours un peu plus difficiles? Les jours par exemple où ils / elles supportent moins bien la présence quotidienne de Spitex à la maison? Le jour où ils / elles doivent nous aider alors même qu'ils / elles sont déjà très fatigué(e)s. Les jours où ils / elles aspirent à un quotidien fait de plus de normalité? Le jour où ils / elles voient le verre plutôt à moitié vide qu'à moitié plein?

Comment gérer nos jours un peu plus difficiles? Le jour par exemple où assis dans notre chaise roulante et eux dans le canapé, nous sommes frustrés de la distance qui nous sépare? Le jour où nous sentons que leur rythme de piéton est trop élevé pour le nôtre mais acceptons de les suivre pour ne pas les décevoir? Le jour où après 2h30 de soins le matin nous aspirons à un moment de tranquillité alors qu'ils / elles sont pressés de nous retrouver? Le jour où nous voyons le verre plutôt à moitié vide qu'à moitié plein?

En somme nous sommes à la fois des couples ordinaires et extra- ordinaires. Comment gérer cette réalité?

Je me réjouis de lire vos témoignages!

Carken



Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !