1. nevea Contributeur experimenté
  2. Vivre avec une lésion de la moelle épinière
  3. jeudi 11 juin 2020

Cher tous,

 

Qui n'a pas déjà ressenti cette sensation de voler l'autre quand perçoit une aide financière? Qui n'a pas déjà perçu cette injustice de devoir se mettre à nu entièrement quand on essaie d'avoir une vie décente et digne?

Demander une rente AI, faire des démarches pour obtenir de l'aide sociale, des prestations complémentaires ou encore demander de l'aide pour acquérir un engin de sport ou j'en passe... Voilà quelques exemples de situations où il faut "mettre le poing dans sa poche" quand il faut faire des énièmes démarches administratives, des énièmes contrôles médicaux pour "attester" d'un état, quand il faut distribuer à tout le monde sa taxation d'impôts ou ses relevés bancaires.

Je réfléchissais aujourd'hui à toutes ces contraintes auxquelles on n'est pas préparé, à tous ces sacrifices qu'on doit faire pour se faire aider. Comme si c'était, en quelque sorte, quelque chose qui se méritait, par un effort accru administratif, ou par le fait de devoir s'exposer entièrement, se dévoiler. Devoir prouver qu'on est en difficulté, cela veut dire montrer des preuves qu'il n'y a pas un sou caché, ca veut dire laisser quelqu'un rentrer chez soi nous poser tout un tas de questions dégradantes, hors propos, absurdes, laisser un inconnu entrer dans son intimité pour vérifier un handicap, contrôler une incapacité et plaquer le tout sur du papier. En faire un dossier, un dossier sur nous. Quelque chose de bien souvent peu reluisant, inexact, incomplet, grossier.

Oui, il y a un dossier pour chacun de nous, un dossier médical qui recense toutes les recoins de notre anatomie, dossier sur notre vie, notre histoire, dossier qui, à quelque part n'est plus jamais anonyme parce que souvent partagé avec des services administratifs divers, partagé à tout va, crypté dit-on parfois, ou non. Big brother is watching you!

A l'heure où tout le monde est épié et tracé via les réseaux sociaux, les applications mobiles, à l'heure où on est déjà des cibles marketing, à l'heure où l'on perd tout notre anonymat malgré les petites coches nous assurant toute confidentialité, voilà que nous, pauvres, victimes du sort, sommes aussi victimes de notre société, d'un système qui, avouons-le ne sait pas s'y prendre, n'a pas encore laissé de place à l'humain que nous sommes mais système qui créé à sa guise un dossier numéroté et estampillé "handicapé". Oui, ce dossier est là et nous n'avons pas de choix de vivre anonymement..cela peut faire perdre la tête, je vous l'assure!

Comment vivez-vous "la célébrité"?

Réponse acceptée En attente de modération

Salut Nivea, ce Francesco 

Je vais te repondre a ta question, Dimache matin, car j'ai ou un semaine plan, meme qui j'ai lu ton message, je ne suis pas arrive a repondre. 

On tout cas je te oublie pas, et te repond de ici maximale Dimache matin. 

Bon soiree a bientot Francesco

Réponse acceptée En attente de modération

Salut Nivea 

Comme promis je vais te repondre, a ton super Montre de la Realität de ce aui on subi on vu de assurace ou des aide un generale.. 

Tout d'abord je t'assurce qui tu ne pas seul, et exactement comme tu la bien ecrit, mais varimet telment exact qui meme mais poilles sont devenu droit. Ca me arrive, Aujourd'hui , Près des Anne combattu je peu me plus relaxe, mais Dieux seul sais que es que on a du combattre, et oui sur tout repetitiv ce faire ( Viole et Pénètre ) pas seulement Psychologiquement d'une maniere horrible, mais aussi lais donne tout de ça vie, le faire entre e montre tout, Ce vraiment triste car on et déjà puni sévèrement par la vie on tant que Habdicap Maladie Accident etc... Et ce combat avec les Institution ce pour moi pire que la diagnostique Medicale soit l'acceptante de son nouvelle Handicap.. Mais a la fin quel chois on a ? Claire pour une personne riche ou on tout vas sans problème économique, tout ça ça peu importance.. Mais de ce Fortune a vraiment peux de Personne.. 

Espère qui tu a tout compris ce qui j'ai voulu dire, si jamais tu me demande.

P.s Ecrie moi même un privée si jamais on peux ce voir un jours vu que on habit pas loin.. 

Excellent Journée Salutation Francesco 

claudia.zanini
Community Manager
Réponse acceptée En attente de modération

Cette "célébrité", comme vous l'appelez, je ne la connais pas. Je n'ai pas l'expérience directe du handicap. Mais mon regard sur les démarches administratives pour obtenir de l'aide sociale, des prestations complémentaires ou autre a changé depuis quelques temps, depuis que je connais quelques histoires "d'ordinaire folie" que des personnes handicapées ou leurs proches m'ont raconté lors d'entretiens dans le cadre d'études scientifiques sur la situation de vie de personne avec une paraplégie ou une tétraplégie en Suisse.

Il s'agit de prestations auxquelles on a droit par la loi, mais dont l'accès dans la pratique est souvent rendu difficile. Les démarches administratives ont le but d'assurer que tout le monde soit évalué avec les mêmes instruments et traité de la même manière et d'éviter ou limiter les abus. Ce qui est bien en principe. Mais les témoignages que j'ai écoutés m'ont proposé une perspective différente: si d'un côté l'argent reçu facilite la vie quotidienne, de l'autre les démarches peuvent être très pénibles, au point que certaines personnes renoncent même à le demander.

Je trouvais cela pénible d'un point de vue moral, car le système semble partir du principe que qu'il y a des gens qui trichent et il faut prouver qu'on a besoin. Mais en y réfléchissant maintenant, je pense qu'il y a de plus. C'est comme si notre société suspendait le droit des personnes handicapées de se définir comme elles le sentent. Le handicap ne définit pas une personne, mais à cause de ces démarches, le handicap est continuellement mis au premier plan, ses conséquences analysées dans le détail. Et cela pour chaque prestation, donc régulièrement, même plusieurs fois par année. Dans la vie, chacun choisit par quoi se définir et cela peut varier dans le temps et en fonction des situations. Certaines se définissent par leur travail, certains par leur rôle de parents, d'autres en tant que sportifs. Comme toute autre personne, les personnes en situation de handicap se définissent différemment en fonction de la situation, du période de la vie, etc., mais elles sont aussi ramenées continuellement à leur identité de "personne handicapée", comme si elle était la source d'identité primaire. La refuser pourrait même coûter cher...

A votre avis, quelle serait la solution pour assurer à la fois que tout le monde soit traité de la même manière, limiter les abus et que les personnes qui en ont besoin reçoivent les aides dont elles ont droit sans être "estampillées et numérotées en tant qu'handicapées"?

nevea Contributeur experimenté
Réponse acceptée En attente de modération

Pour ce qui est des gens qui trichent, il me semble qu'il s'agit d'un pourcentage très faible... J'avais eu ce renseignement il y a quelques temps lorsqu'on parlait de la votation sur la"surveillance des assurés".

Limiter les abus et mettre en place un système si imposant relève donc un peu du zèle, n'est-ce pas? Le problème est aussi l'image véhiculée des gens qui sont forcément des tricheurs et des voleurs!

Combien de fois a-t-on entendu "je paie ces gens avec mes impôts, et ils se permettent des vacances sur la costa brava, c'est dégoûtant!"

 

Je pense qu'à mon avis les dossiers, demandes d'aide quelconque, devraient être entièrement à la charge de nos médecins de famille. Ils sont les plus à même de connaître nos possibilités, limitations et devraient être capables à eux seuls de gérer le surplus administratif en lieu et place des assurés... Si tant est que les frais médicaux que cela engendre puissent être absorbés par les assurances-maladie! Sinon, le serpent se mord la queue...

 

"C'est comme si notre société suspendait le droit des personnes handicapées de se définir comme elles le sentent": ca c'est vraiment un problème de société, qui est toujours discriminant envers les minorités... Je ne vois pas de solution concrète, à part qu'on doit lutter à l'intérieur de nous et/ou militer et/ou condamner ...pour améliorer les choses petit à peu et changer le regard du monde.

 

  • Page :
  • 1


Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !