Le dossier électronique du patient (DEP), qui existe déjà dans le canton de Genève, se généralisera demain, le 15 avril 2020, en toute la Suisse. Les hôpitaux et les cliniques seront tenus de participer au projet et de reporter toutes les données constituées sur le patient. Les médecins ne sont, en revanche, pas encore obligés de participer.

Le DEP promets plein d’avantages : une meilleure coordination et transparence du traitement ; la disponibilité rapide des informations en cas d’urgence ; pas de perte de documents ; ainsi que pour le patient l’accès et le contrôle plus faciles du dossier médical. Seul le patient et les urgences ont accès direct aux données, tous les autres ont droit d’accès avec l’accord du patient.

Mais quelques questions restent ouvertes : les données (dossiers médicaux, ordonnances, radiographies, etc.) sont bien à disposition des patients, mais comment comprendre les résultats des analyses ? C’est génial que le médecin traitant ait accès à toutes les données médicales qui me concernent, mais aura-t-il le temps de les lire ou les informations important seront noyées dans la masse ? Et si le diagnostic était grave, quand les documents qui l’attestent seront-ils disponibles sur les DEP ?

Pour plus d’informations sur le DEP ou pour en ouvrir un, voici le lien à la plate-forme d’information officielle d’eHealth Suisse, de la Confédération et des cantons : https://www.patientendossier.ch/fr/population/en-bref

Ici vous pouvez lire également un entretien avec Adrian Schmid, Directeur de E-Health Suisse, le Centre de compétences et de coordination de la Confédération et des cantons : https://www.tcs.ch/fr/camping-voyages/informations-touristiques/questions-sante/dossier-electronique-du-patient.php

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez du DEP ? Allez-vous en ouvrir un ?

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication