Corps & complications

Chez les sujets non paralysés, la régulation de la pression artérielle se fait d’elle-même. Chez les personnes blessées médullaires, la commande du système nerveux végétatif est affectée par la paralysie de sorte que le phénomène de dysrégulation orthostatique1 peut se produire, surtout lorsque le niveau lésionnel est haut.

Que se passe-t-il ? La régulation, qui est dictée par le système...

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est une affection du squelette entraînant une diminution de la densité minérale osseuse ainsi que des altérations micro-architecturales au niveau du tissu osseux. La conséquence ? L’os concerné subit une réduction de résistance considérable ; cela va de pair avec un risque de fracture augmenté, ce malgré le fait que les sujets concernés ne forcent...

La spasticité est un phénomène qui se développe suite à une lésion de la moelle épinière ou du cerveau. Ce terme qui vient du grec « spasmos » signifie contraction musculaire. La spasticité et les spasmes jouent souvent un rôle central dans la vie des personnes blessées médullaires et des aidants.

À quoi est due la spasticité ?

La régulation de la tension du corps est très complexe ; ce sont...

Qu’est-ce que la syringomyélie ?

La syringomyélie est une affection d’évolution lente entraînant la résorption de la substance grise de la moelle épinière – notamment dans la région de la moelle cervicale et thoracique – et le développement d’une cavité gorgée de liquide. L’apparition de la syringomyélie est très rarement spontanée (1 à 2 cas pour 1 000 000) et ne survient pas tout de suite...

Qu’est-ce qu’une thrombose et comment se forme-t-elle ?

Par thrombose veineuse, on entend la formation d’un caillot de sang (thrombus1) (A) dans une veine, ce qui provoque l’apparition d’un goulot d’étranglement et vient oblitérer (boucher) la veine (B).

Les thromboses veineuses sont dangereuses car la migration d’un caillot de sang jusqu’aux poumons peut provoquer une embolie pulmonaire...

Respirer est pour nous la chose la plus normale au monde. Nous n’y pensons pratiquement pas alors que nous inspirons et expirons près de 20 000 fois par jour. Lorsque nous nous activons et faisons un effort, nous respirons davantage – et moins pendant les phases de repos.

Lorsque nous inspirons, nous absorbons de l’oxygène et celui-ci est distribué dans le corps à chaque cellule, aussi petite...

L’inhalation est un traitement de routine en cas d’affection aiguë ou chronique des voies respiratoires. On entend par thérapie par inhalation l’inhalation à visée thérapeutique de médicaments ou l’humidification thérapeutique des muqueuses tapissant les voies respiratoires. Elle permet de stimuler le mécanisme d’auto-nettoyage des poumons. Les secrétions visqueuses peuvent ainsi se...

L’expectoration des sécrétions est très importante afin de pouvoir respirer librement. Tousser est un réflexe de protection pour désencombrer les voies respiratoires afin de libérer les glaires et de les expulser par les voies respiratoires.

Pour tousser, il faut solliciter les muscles abdominaux et costaux. Chez les personnes blessées médullaires, le fonctionnement de ces muscles peut être...

La ventilation invasive

Qu’entend-on par ventilation invasive ?

Chez les personnes tétraplégiques ayant une lésion au niveau de C4 ou au-dessus, la respiration est insuffisante, voire totalement défaillante. Par conséquent, elles sont tributaires d’une ventilation que l’on qualifie d’invasive car celle-ci se fait par le biais d’une sonde d’intubation introduite au niveau de la gorge,...

La trachée est un conduit permettant le passage de l’air ; elle fait suite au larynx et se termine dans le thorax par deux branches qui bifurquent vers les poumons pour donner l’arbre bronchique. L’air respiré transite par la trachée, tube stable et ferme. En cas de trachéotomie, on met en place un accès à la trachée grâce auquel on court-circuite les voies aériennes supérieures afin d’assurer...