La communauté en ligne pour personnes avec une lésion de la moelle épinière, leur famille et amis
annuler

Rappeurs en fauteuil roulant

Bloggeur officiel

Rappeurs en fauteuil roulant

Des « bad boys » porteurs de bons messages

Vous souvenez-vous encore de la façon dont vous avez rencontré votre premier ami atteint d’une lésion médullaire ? Avez-vous eu le sentiment d’avoir enfin trouvé quelqu’un qui peut vraiment vous comprendre, ou quelqu’un à qui vous pouvez vous identifier ?

Ricardo Velasquez et Namel Norris sont deux jeunes hommes vivant aux États-Unis. Un jour, la mère de Namel a repéré Ricardo à côté de chez elle. Elle s’est approchée de lui et lui a demandé s’il voulait bien être l’ami de Namel. Ricardo a accepté et les numéros de téléphone ont été échangés.

Une mère a aidé son fils à se faire de nouveaux amis – ça vous paraît étrange ? Peut-être bien que oui. Mais la mère de Namel avait ses raisons : son fils souffre d’une lésion médullaire, et Ricardo aussi. Bien qu’ils ne possèdent aucune arme, ils ont tous les deux été victimes d’une violence insensée par arme à feu.

illustration 1 - 4 Wheel City.jpgTristement, les actes de violence tels que les accidents par arme à feu se trouvent au 3e rang des causes de lésion médullaire aux États-Unis.Selon la US National Spinal Cord Injury Database, les actes de violence occupent la troisième place parmi les causes de lésion médullaire aux États-Unis, et les accidents par arme à feu, la première place parmi les actes de violence à l’origine de lésions médullaires. Entre 2010 et 2017, les blessures par arme à feu ont provoqué 12,15 % des lésions médullaires dans le pays.

Après leur accident par arme à feu, la vie des deux jeunes hommes n’a plus jamais été la même. Ricardo s’est remémoré son expérience après sa lésion :

« Le plus difficile était de voir comme les gens s’éloignaient de moi – amis, famille. Ça n’est pas juste. »

Namel a également partagé une expérience similaire. Sa mère a aussi remarqué la situation, ce qui l’a bouleversée. C’est pour cette raison que lorsqu’elle a repéré Ricardo avec son fauteuil roulant à côté de chez elle, elle n’a pas pu s’empêcher de l’approcher, dans l’espoir que son fils finisse par retrouver de nouveaux amis.

Au départ, Namel avait des doutes quant à ce nouvel ami que sa mère lui avait trouvé. Finalement, il a décidé de rencontrer Ricardo. Par chance, il s’est décidé, car ils partageaient la même passion et les mêmes objectifs vis-à-vis du hip-hop. En 2006, alors que Namel terminait son diplôme, lui et Ricardo commencèrent à travailler en tant que duo hip-hop nommé « 4 Wheel City ».

illustration 2 - 4 Wheel City.jpg4 Wheel City posant pour une photo lors d’une manifestation pour le handicap et l’inclusion à la Maison Blanche en 2015. (Source: Facebook 4 Wheel City)Au fil des années, le duo 4 Wheel City a créé sa propre musique et s’est produit dans des écoles, des hôpitaux, des centres de réadaptation, etc. afin de donner de la motivation. Les deux rappeurs ont une mission : « baisser les armes, levez quatre doigts », symbolisée par quatre doigts représentant une promesse : « inspirer, éduquer, défendre et divertir ».

En 2016, 4 Wheel City a initié « The Welcome to Reality Tour » avec le soutien de l’Association pour les lésions médullaires de la ville de New York. Allant à la rencontre des écoliers par le biais de la musique, le duo de hip-hop a défendu l’importance de la prévention de la violence et des lésions médullaires, par exemple en terminant son parcours scolaire et en faisant les bons choix. Deux « bad boys » porteurs de bons messages.

Leur tournée a reçu des retours positifs. De nombreux jeunes atteints d’une lésion médullaire se sont sentis remotivés par l’écoute de leur musique et le partage. Ces jeunes gens trouvent enfin quelqu’un à qui s’identifier, commence à s’ouvrir quant à leurs frustrations et cherchent de l’aide pour leurs problèmes. Voilà ce à quoi 4 Wheel City aspirait, et c’est également cela qui a aidé les deux rappeurs à reprendre le cours de leur vie.

Leur engagement et les sujets de leurs morceaux vont au-delà de la prévention de la violence et de l’usage des armes à feu : ils rappent par exemple à propos des problèmes souvent rencontrés par les personnes handicapées en matière d’accessibilité dans les lieux publics. Jetez un œil à cette vidéo :

4 Wheel City espère atteindre des personnes en situation de handicap non seulement aux États-Unis, mais également dans le reste du monde. Le duo a déclaré vouloir être reconnu pour son art, et pas seulement pour ses fauteuils roulants. Ricardo a déclaré :

« Ce n’est pas parce que vous avez un handicap que votre vie est terminée. Nous voulons inspirer d’autres personnes à aller de l’avant et à faire des choses. Pas forcément de la musique, mais toute chose pour laquelle vous avez une passion, ou pour laquelle vous aviez une passion avant et pensiez l’avoir perdue en raison de votre handicap. »

Selon lui, avoir beaucoup de doutes lorsqu’on est atteint d’un handicap est normal, et surtout quand vous entendez des gens vous dire « Ah vous ne pouvez pas faire ci, vous ne pouvez pas faire ça ». Il suggère aux personnes en situation de handicap de croire en ce qu’elles veulent être ou faire. Ainsi, elles finiront par prouver aux autres qu’ils avaient tort en atteignant ces objectifs « impossibles ». 4 Wheel City est un bon exemple.

Votre lésion médullaire a-t-elle changé votre cercle d’amis, vos loisirs ou intérêts ? Comment faites-vous pour gérer de tels changements ? Nous vous souhaitons de belles nouvelles expériences avec votre famille et vos amis en 2019 !

[traduction de la publication originale en anglais]