La communauté en ligne pour personnes avec une lésion de la moelle épinière, leur famille et amis
annuler

Vie sexuelle et para-tétraplégie

La naissance du plaisir: la libido
La libido est le désir sexuel.
Chez l'homme, elle dépend d'une certaine quantité de l'hormone sexuelle testostérone et chez la femme, l'hormone ocytocine joue un rôle important. La libido est déclenchée par des perceptions sensorielles comme le toucher, les images, le goût, l'odeur ou la musique.
Les personnes para-tétraplégiques peuvent ressentir le même désir sexuel des personnes qui n'ont pas de lésion médullaire, car, à l'exception de limitations de la sensibilité, les facteurs susmentionnés ne sont guère affectés. Toutefois, des dépressions ou des médicaments tels qu'antidépresseurs, antalgiques (opiacés, neuroleptiques), antispasmodiques (Diazépam) ou, chez les femmes, la «pilule» peuvent diminuer la libido.

La sensualité
Une lésion de la moelle épinière affecte généralement les sensations de la peau. Sur certaines parties du corps (le plus souvent au-dessous du niveau de la lésion), les attouchements ne sont plus perçus ou perçus autrement. Les intéressés le vivent comme une grande perte. Il n'y a malheureusement là aucune thérapie possible, jusqu'à présent. Mais il y a des possibilités de compenser en partie ces déficits et la sensibilité limitée des organes sexuels. Il peut se former de nouvelles zones érogènes ou s'en découvrir d'inconnues jusque-là, par exemple la nuque ou derrière l'oreille. Les organes sensoriels intacts peuvent s'exciter davantage, peut-être par de la musique et des sons érotiques, des mots harmonieux, des vêtements ou des dessous sexy, une coupe de champagne, un éclairage tamisé ou des parfums envoûtants comme l'ilang-ilang, le jasmin, le bois de santal, la vanille ou le musc. Des huiles pour le visage et le corps, des baumes, mais aussi des essences pour un brûle-parfum ou des bougies parfumées flattent l'odorat. Les huîtres, le caviar, les truffes, les tomates, les asperges, les noix de coco, les noisettes ou un peu de noix muscade râpée doivent avoir un effet aphrodisiaque. Les anchois, les radis, le chili, le poivre et la moutarde ont la réputation d'exciter. Les figues, le chocolat, les fraises, la cannelle ou les bananes adoucissent les heures tendres. Le persil, le gingembre, la sauge et le céleri ouvrent également l'appétit d'amour. Les personnes para-tétraplégiques sont en mesure d'apprendre et de découvrir que la sexualité peut être très gratifiante, enrichissante et épanouie malgré l'absence de réactions corporelles « normales ».

Des rituels tantriques, où le partenaire est perçu et appréhendé avec tous les sens, figurent dans les livres et DVD sur le tantra, par exemple « Tantra & Selbsterkenntnis für Paare ».

Les positions
Différentes positions sont possibles même pour des personnes para-tétraplégiques. Le changement augmente le désir et le plaisir et permet d'autres types de caresses et de perceptions. Plus les partenaires communiquent ouvertement et directement leurs besoins, plus la rencontre peut être voluptueuse. Le partenaire peut aider à la stabilisation, un petit soutien suffit souvent pour changer de position. Les coussins, par exemple sous les hanches de la femme, les soutiens en forme de coin ou les poignées suspendues au plafond sont des accessoires utiles.

Rider

Rider 1 (Source: IntimateRider)
Rider 1 (Source: IntimateRider)
Rider 2 (Source: IntimateRider)
Rider 2 (Source: IntimateRider)

Avec le « Rider », les hommes para-tétraplégiques peuvent reprendre le rôle actif dans le jeu de l'amour, sans effort physique. Grâce à une construction spéciale du siège, un léger déplacement du haut du corps fait glisser le bassin en avant et en arrière. Il naît ainsi un mouvement intime naturel, fluide. Le banc permet au partenaire sexuel de se trouver à la hauteur optimale.


Coussins de positionnement

Coussin 1 (Source: IntimateRider)
Coussin 1 (Source: IntimateRider)
Coussin 2 (Source: IntimateRider)
Coussin 2 (Source: IntimateRider)
Coussin 3 (Source: IntimateRider)
Coussin 3 (Source: IntimateRider)

Les conditions de la vie sexuelle
Qui peut se détendre et ne pas se laisser intimider par sa propre crainte – ou celle du partenaire – a de bonnes chances de réussir sa vie sexuelle. Un abord productif de la peur permet le goût d'expérimenter, la curiosité et l'ouverture à des expériences voluptueuses. Cela peut concerner l'état physique, la position dans laquelle on se sent bien et attirant, le genre de stimulation que l'on souhaite. Le goût d'expérimenter peut aussi porter sur l'environnement, sur la décoration, la température ou l'éclairage de la pièce ou sur des accessoires nécessaires. Une conversation informative avec le partenaire peut aussi compter parmi les conditions. La personne para-tétraplégique est obligée de tenir compte de facteurs et de conditions qui n'avaient pas d'importance avant sa lésion ou qu'elle pouvait négliger. Cet abord conscient de ses propres besoins, leur connaissance et leur respect peut représenter un grand enrichissement et un énorme pas en avant vers une sexualité accomplie.

La crainte qui tue le désir
La situation physique modifiée par une lésion médullaire peut d'abord causer de nom-breuses craintes, la crainte de l'échec, la crainte de ne pas plaire et satisfaire, la crainte de l'incontinence ou la crainte de la spasticité. Ces craintes peuvent faire que les intéressés ressentent une situation érotique comme une épreuve et non plus un plaisir. Sur le long terme, tout intérêt pour la sexualité peut disparaitre. C'est pourquoi les personnes para-tétraplégiques, leurs partenaires et toute l'équipe de réadaptation doivent être informés des problèmes qui peuvent surgir. C'est la seule façon d'affronter la peur, d'en discuter et de trouver des solutions. Si ces sujets ne sont pas abordés, ils se transforment en tabous.

Peur d'être incontinent
La gestion des fonctions vésicale et intestinale revêt une grande importance. Avec les années, les personnes para-tétraplégiques apprennent à connaître très exactement leur corps et veillent à se vider la vessie (éventuellement l'intestin aussi) avant le sexe, à réduire la quantité bue et à préparer une alèse. Il contribue aussi à la détente que le partenaire sexuel sache qu'un « accident » peut arriver et que la personne para-tétraplégique sache comment il réagira. En outre, le sexe s'accompagne toujours de sécrétions comme sueur, salive et sperme. Il faut être conscient que la salive est beaucoup moins hygiénique que l'urine fraîche. D'ailleurs, la sexualité ne doit pas se cantonner à la chambre à coucher : un pré, la douche ou la baignoire sont des endroits idéaux où oublier la crainte de l'incontinence.
« De manière bien compréhensible, la plupart des gens atteints d'une lésion médullaire ont peur d'une défécation involontaire. S'ils suivent un schéma régulier de vidange de l'intestin et de la vessie, il n'y a cependant aucune raison pour que l'activité sexuelle perturbe ce schéma. […] L'essentiel est de parler de la question avec le partenaire et d'être prêt si quelque chose arrivait quand même. Tenez une serviette à portée de main. Si votre partenaire connaît votre doute, cela peut diminuer votre tension et augmenter votre plaisir sexuel » (Ducharme & Gill, 2006, p. 98).

Peur de ne pas avoir d'érection
Malgré tous les accessoires et médicaments, beaucoup d'hommes gardent la peur de ne pas avoir d'érection. Les images d'hommes superpuissants sont trop bien ancrées et le sexe est souvent confondu avec un sport de compétition. Or, le sexe n'est pas une discipline olympique, il ne s'agit pas d'être plus haut, plus rapide, meilleur, il ne faut même pas atteindre un objectif. Les hommes pensent souvent qu'une femme les quitterait s'ils n'avaient pas « d'érection convenable ». Quelle erreur ! Quelle femme ne réagirait pas avec amour: faisons-nous des câlins, prenons notre temps, soyons bêtes, massons-nous réciproquement, disons-nous des mots doux et écoutons de la musique serrés l'un contre l'autre.
Les hommes atteints de dysfonction érectile doivent absolument confier leur état à leur (nouveau) partenaire. Ils ne peuvent pas supposer que tout le monde est au courant des troubles de l'érection et de la paralysie médullaire. Le manque d'érection dans une situation érotique pourrait éventuellement faire croire au partenaire qu'il n'est pas attrayant, ne plaît pas, n'excite pas l'autre.

Peur des spasmes et de la spasticité
Les spasmes sont des mouvements involontaires des muscles – souvent perçus comme de tremblements - pouvant survenir dans les parties paralysées du corps à la suite de différents stimuli comme changement de position, vessie remplie, attouchement de la peau, excitation sexuelle ou de manière totalement imprévisible. Les spasmes peuvent entraver la sexualité, par exemple pour trouver une certaine position. Mais ils peuvent aussi servir la sexualité en obtenant une meilleure érection ou en permettant les mouvements du bassin.
La plupart des fois, la spasticité (tension du corps accrue) peut se terminer par un changement de position ou un massage. Il est en principe très judicieux d'informer son partenaire sexuel de l'apparition éventuelle de spasmes ou de la spasticité.

Peur de la dysréflexie autonome
La dysréflexie autonome peut être déclenchée par les manipulations des parties génitales, les rapports sexuels, les examens gynécologiques, le dernier stade de la grossesse et l'accouchement. Les symptômes sont des maux de tête, vertige, une peau trempée de sueurs froides au-dessus de la hauteur de la lésion, une rougeur du visage et une tension artérielle en hausse rapide avec une chute simultanée du pouls. La thérapie consiste à supprimer la cause, par exemple la stimulation des parties génitales; si ce n'est pas possible, il est recommandé d'abaisser la tension à l'aide de médicaments. Dans la plupart des cas, les symptômes diminuent dès que l'on cesse la stimulation. Les personnes qui en souffrent doivent être informés avec tact et exactitude de ce qu'il faut faire et ne pas faire en cas de dysréflexie autonome et des mesures qu'il faut prendre.

Accompagnement et assistance sexuelle aux personnes handicapées
Les personnes atteintes d'un handicap peuvent avoir de difficultés à pratiquer une sexualité de couple ou la masturbation. Comme le personnel soignant ne peut ou ne veut jouer de rôle sexuel, il s'est développé une forme particulière de la prostitution, l'assistance sexuelle et l'accompagnement sexuel.
Les assistants sexuels permettent à leurs clients une expérience érotico-sensuelle par le contact, la tenue, les caresses ou les étreintes. Il s'agit de proximité et de sécurité, de relation et de contact, de chaleur, de tendresse, de plaisir et de satisfaction sexuelle. L'assistance sexuelle peut aussi aider les handicapés à faire leurs premières expériences sexuelles. Les aidants sexuels ne pratiquent généralement pas le rapport sexuel ou oral.

L'assistance sexuelle passive consiste à procurer des ustensiles sexuels comme des films pornos ou des vibromasseurs ou des activités préparatoires comme le transport jusque chez une prostituée, le déshabillage préalable au rapport sexuel ou l'assistance dans l'établissement de contact avec un partenaire ou une prostituée. La plupart des institutions (hôpitaux, maison de santé, etc.) ne sont pas équipées pour ces offres, ni au point de vue des locaux, ni par l'information du personnel, c'est pourquoi l'assistance sexuelle doit être organisée dans un cadre privé. Les services offerts par des conseillers et des assistants sexuels professionnels se trouvent par exemple sur internet.

Foire Aux Questions
Les médicaments que je dois prendre tous les jours, peuvent-ils influencer ma libido?
Oui, il y a des médicaments dont on sait qu'ils réduisent la libido. Toutefois, il importe de prendre contact avec votre urologue avant de changer votre médication, si vous avez l'impression que c'est le cas. Ne supprimez jamais de médicaments de votre propre initiative!
Littérature et DVD proposés (en langue allemande)
Sexualität trotz(t) Handicap
Auteurs: Christiane Fürll-Riede, Ralph Hausmann, Wolfgang Schneider
Éditeur: Georg Thieme Verlag, Stuttgart
Année de parution: 2001
ISBN: 978-3131182111

Sexualität bei Querschnittlähmung
Antworten auf Ihre Fragen

Auteurs: Stanley H. Ducharme, Kathleen M. Gill
Éditeur: Verlag Hans Huber, Berne
Année de parution: 2006
ISBN: 978-3456839332

Sexualität und Behinderung: Umgang mit einem Tabu
Auteurs: Hans-Peter Färber, Wolfgang Lipps , Thomas Seyfarth
Éditeur: Attempto Verlag, Tubingue
Année de parution: 1998
ISBN: 978-3893082933

Hautnah
Neue Wege der Sexualität behinderter Menschen

Auteur: Lothar Sandfort
Éditeur: AG SPAK Bücher, Neu-Ulm
Année de parution: 2007
ISBN: 978-3930830305

Behinderung und Sexualität: Probleme und Lösungsmöglichkeiten
Auteur: Hermann B. Offenhausen
Éditeur: Reha-Verlag, Remagen
Année de parution: 2006
ISBN: 978-3882390612

Sexualität und Querschnittlähmung
Nicht vorbei
Die Therapie neurogener Sexualstörungen
Praktische Ratschläge für den Alltag (DVD)

À se procurer auprès du: Dr méd. Dieter Löchner-Ernst
BG Unfallklinik
D-82418 Murnau
www.nichtvorbei.de
E-mail: info@nichtvorbei.de

Tantra & Selbsterkenntnis für Paare (DVD)
Réalisateur: Dirk Liesenfeld
Studio: Intimatefilm (AL!VE)
Année de parution: 2011

Sources:

  • Ducharme, S.H. & Gill K.M. (2006): Sexualität bei Querschnittlähmung. Antworten auf Ihre Fragen. Berne: Verlag Hans Huber.
  • Moeller, M.L. (1998): Worte der Liebe: Erotische Zwiegespräche. Ein Elixier für Paare. Reinbek bei Hamburg: Rowohlt.

 

À propos de l'auteure:

  • Therese Kämpfer est responsable de l'éducation du patient au Département pour le développement des soins infirmiers et pour l'éducation du Centre suisse des paraplégiques à Nottwil/Suisse, où elle travaille depuis 1999. Elle est co-auteure des ouvrages de référence dans le domaine de la paraplégie "Pflege von Menschen mit Querschnittlähmung" (éd. Ute Haas) et "Paraplegie. Ganzheitliche Rehabilitation" (éd. Guido A. Zäch & Hans Georg Koch).


mis à jour: décembre 2013