La communauté en ligne pour personnes avec une lésion de la moelle épinière, leur famille et amis
annuler

"Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Contributeur experimenté

"Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Chers toutes et tous,

Ici à Neuchâtel et d'autres régions de Suisse et de France depuis quelques années, un défi de taille est lancé aux concitoyens et concitoyennes: passer tout un mois, en l'occurence le mois de février, sans (ou en diminuant fortement) ses achats en supermarché. 

L'idée principale est de comprendre son propre rapport à la consommation et à ses habitudes, mais aussi cela permet de soutenir les petits commerces locaux et les producteurs indépendants (qui se font gentiment éliminer par les géants), cela permet de redécouvrir les épiceries de nos quartiers, cela peut nous faire découvrir l'achat en vrac, le marché du samedi, bref, différentes manières de consommer un peu à la façon de nos grands-parents!

Cette démarche est d'autant intéressante que c'est aussi une manière d'éviter le gaspillage alimentaire, et une opportunité de faire savoir aux grandes surfaces que nous ne sommes pas en accord avec le sur-emballage, leurs méthodes "soldes" qui nous font acheter tout et n'importe quoi et leur politique de prix qui écrasent les petits producteurs tout en continuant de s'enrichir.

En 2007 déjà le défi a été expérimenté par des journalistes en Angleterre: https://www.dailymail.co.uk/femail/article-446538/Could-live-supermarket-month.html

En 2016, une journaliste française du Figaro fera ce défi à son tour en le prolongeant pendant 100 jours, elle en parle ici: https://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=rdZXGg7MGao

La démarche du Février sans supermarché, de prime abord, effraie et c'est normal. Pourquoi changer une routine qui fonctionne et perturber son quotidien?

Comment vais-je faire pour aller faire mes courses?

Ou vais-je trouver mes produits préférés?

Je n'ai pas le temps pour ça!

C'est impossible, j'ai une famille, moi!

Comment on fait quand il pleut?

C'est inutile, en supermarché tout est à portée de main!

Non, avec ma chaise roulante, ce n'est pas pratique!

J'en viens à cela: seriez-vous prêt à tenter cette expérience? Comprendre votre rapport à la consommation? Etes-vous prêt à changer quelque chose dans votre vie? 

Pensez-vous qu'un tel défi est envisageable pour une personne avec un handicap, et si oui ou non, pourquoi? Quelles solutions proposeriez-vous pour y arriver?

 

 

11 RÉPONSES 11

Betreff: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Salut cher nevea 

Tout d’abord je aime te dire que j’e suis content qui tu es là aussi,de la côte West Suisse ( moi je suis de Morat FR on est pas loin ) et je te demande mais excuse car on et fait je n’ai jamais vu ou fait attention qui qu’un écrit ici un français; ou ce ta premier foi ?...

Doc maintenant sur ton projet ; 

alor personelmnet avant ma paraplégie, je allé 80% de fois que dans de magasins paisanne de ma région car de prinzip je soutien mais  concitoyennes sur tout ce  soutien  et pour le fait de aide les petit de être marché de plus grand ou géant....  et je trouve triste ce développement dans les dernières Années.... 

maitenat avec ma paraplégie et nouvelle situation de vie et finance ma pensé à deux change drastiquement...  pour quoi ? Et bien déjà le fait de être mobile ou de &le faire de course ce devenue une une gobât, pour diffèrent raison la plus part de raison ce que ce petit magasin ne son pas accessible à la siège roulant, et la raison crusiale ce économe avant je gagne un très beu salair, maintenant je doit vivre du Pension invalide qui ne pas vraiment rose... et donc je doit bien calculé Bein mais dépense.... de plus trouve un lieux là où je vais par exemple das un centre commercial, ça me fait une une vie ouvert de sortie das la misure que je vais j’ai un garage couvert avec de parkage handicapés larges, j’ai sous un toit tous mais besoin exemple j’ai ma pharmacie jais les petit course le restaurant pour café et de divers magasins technique ou je me réjouis voir de nouvelle etc... déjà qui ce difficile de sortie dehors dans une ville où veux ville comme je aime ne pas devenue facile et pour essaie qui je ne me ferme continuellement das ma maison ça me permet comme,ça de Sortier aussi....  et commme moi je pense qui il y a beaucoup de autre das ma même situation, comme dernier les course de la semaine je me suis bien trouvé avec question finance et de bon qualité de produits à la Lidl suisse. 

Donc tu voit lais raison le pourquoi ce changement crucial!! Même qui ça me ratriste ce qui arrive les petits, je pense que das ce cas ce les piéton qui pourras les souve, mais je aura un tip pour les petites commercent, il pourra ce maître tous ensemble et offrira das ça propre région un portail de commande online et livraison gratuite çà ce pourra bien aide... disions 4 commerce petit ce m’ait ensembles offre ce produit du même prix et à tour de ce 4 ce organisé de livre à la maison das ce propre région, je pense qui ce sera un gagne pour tous... 

au revis de lierre de nouveau salutation Francesco 

Modérateur

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Chère nevea,

je n’avais jamais entendu parler de cette initiative. Je la trouve intéressante mais… mais… mais… du supermarché (et en particulier de ceux à la gare ouverts jusqu’à tard) je ne pourrais pas facilement m’en passer parce que je travaille à 100%, je fais la navette et le samedi je fais volontiers autre chose que les courses au marché. Et oui, voici une belle liste d’excuses !

A ma consommation par contre je réfléchi régulièrement. Je lis les étiquettes et je suis attentive à la provenance des produits. J’essaie de faire les « bon choix », pour ma santé et l’environnement, par exemple en achetant des fruits et des légumes cultivés en Suisse. Mais est-ce que c’est si simple que ça ? Il n’y a pas longtemps une copine m’a rendue attentive au fait que « acheter local » n’est pas toujours suffisant si on a cœur l’environnement ! Quoi ? Et oui, elle m’explique : les serres classiques dotées de chauffages sont très gourmandes. Il faudrait donc n’acheter que des produits de saison, et si hors saison, alors il se peut que les produits étrangers aient une empreinte mineure de ceux cultivés en Suisse. Je me renseigne au sujet. Le WWF Suisse confirme : « Ainsi, en hiver, l'empreinte des tomates espagnoles mûries au soleil est moindre que lorsqu'elles sont cultivées dans une serre suisse utilisant des énergies fossiles. Et si l'on en a besoin pour cuisiner, mieux vaut privilégier les tomates en conserves. » (https://www.wwf.ch/fr/nos-objectifs/fruits-et-legumes). Avec cette nouvelle connaissance, j’essaie de faire ma petite partie en achetant suisse et de saison. Et lorsque l’hiver j’ai envie d’autre chose que de choux, carottes et pommes de terre, j’achète ce qui est disponible, en sachant que c’est un privilège de notre monde riche et que cela a un prix au niveau de l’environnement.

Merci nevea pour cette publication, ça fait du bien de prendre un moment pour réfléchir à sa consommation. Et peut-être que samedi matin je passe au marché, ça fait longtemps depuis la dernière fois, et le fromage de Engelberg que j’avais acheté été tellement bon… Smiley heureux

Claudia

Contributeur estimé

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Salut naeva

Encore une avec pleines excuses... Je trouve l'idée très bien. Plus que je prend l'âge plus les choses écologique me tienne à cœur. Par exemple j'utilise plus que des savons naturelles, depuis que je sais ce qu'il y a dans les shompoing classic. Les œufs j'aiment les avoir que des poules qui peuvent vivre dehors. Et par la suite.. C'est fini ! Mais ce nais pas envie qui manque, faire les achat à la ferme, consommer du lait de la ferme, manger de la viande qui vient directement du paysan.

Mais je n'arrive pas... C'est null, mais je pense qu'il faut commencer avec des petit chose. 

Les cours sont assez compliqué pour mon mari et nous sommes content d'avoir des centre commercial ou on trouve tout. Comme francesco la expliqué..

Highlighted
Contributeur avisé

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Bonjour Nevea

Avez-vous autant de neige à Neuchâtel comme nous ici à Bienne en ce moment ? Alors quand la question est « éviter les supermarchés en février » je dois dire, non, nous ne pouvons pas soutenir cette démarche. Chez nous c’est Félix qui faisait les courses quand on habiter encore en Suisse. Mais l’image d’aller chez les boulanger, boucher, à la laiterie et encore l’épicerie et ça par la neige et la pluie. Heureusement il y a quand-même un progrès. Oh il faut avoir le courage et le temps. En plus je vois comme la vie est chère en Suisse, je comprends que la plus part doit acheter leur nourriture en grande surfaces. Même étant paraplégique Félix a toujours  travailler et  moi aussi.  J’aimerais soutenir les petits, mais qu’est-ce que on veut. Le temps change, c’est comme on disait « ne pas utiliser le portable et tout le social media pendant un mois » Uff, je pense Johannes ne serait pas très contente Homme clignant de l'œil

Mais depuis que nous habitons en France nous allons tous les semaines 2 fois sur le marché pour les fruits, légumes et le poisson. Le reste nous achetons au supermarché.

Nevea, je suis la semaine prochaine pendant 10 jours à Le Locle. Peut-être nous pouvons nous rencontré une fois. Tu peux m’envoyer un message privé si tu veux.

Cordialement, Silvia

Community Manager

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Smiley MDR Oui tu as raison Silvia, je ne serais pas très heureuse si la communauté devait se passer de tes contributions pendant un mois! Smiley MDR

Contributeur experimenté

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Cher tous! Merci pour toutes ces réponses avec vos points de vue!

 

Comme vous, en 2018 j'ai pensé les mêmes choses: je n'ai pas beaucoup d'argent pour faire ça, et tout est beaucoup plus simple (surtout au niveau de l'accessibilité) dans les grands commerces, et aussi, comment faire par temps froid et mouillé/enneigé!

J'ai lu sur une page facebook du Février sans supermarché de Neuchâtel qu'il était possible juste d'essayer 1 ou 2 jours, ou plus, ou de tenter le mois en entier. Cela m'a rassurée et j'ai commencé par me dire "ok, j'essaie 1 semaine, on verra!"

Avec mon expérience de l'année passée, qui a duré finalement pendant tout le mois de février, j'ai trouvé des solutions à toutes mes craintes et j'ai trouvé aussi des astuces très pratiques qui m'ont permis d'y arriver. Il s'agit évidemment d'une expérience seulement dans ma ville!

1. Je me suis dit: je ne peux pas aller faire les courses tous les jours. Il faut que j'aille seulement 1 fois par semaine. Alors il me faut une bonne organisation. J'ai donc décidé de planifier à l'avance tous mes repas de la semaine pour savoir ce que je devais acheter! Avant, dans un grand supermarché, je fonctionnais plutôt avec des "coups de coeur" ou grâce aux "actions". Mais je n'avais jamais tout ce qu'il me fallait et souvent, je devais retourner une ou deux fois de plus dans la semaine ! En plus, mon panier était toujours petit, et j'en avais toujours minimum pour 70CHF de courses! Dur dur...

2. Une fois cette liste créée, je me suis dit "il faut s'y tenir", c'est important pour le porte-monnaie, et pour éviter l'achat compulsif! Maintenant, il restait plus qu'à trouver où et comment aller acheter ce dont j'avais besoin. La première stratégie que j'ai trouvé a été d'aller me promener en ville de Neuchâtel, ce fameux premier week-end de courses. Mon mari et mes enfants sont venus avec moi, et nous avons exploré tout le centre ville (le plus accessible en chaise roulante). Nous avons trouvé 4 épiceries, 1 fromagerie, 2 poissonneries, 2 boucheries, plusieurs boulangeries et d'autres petits commerces spécialisés: un italien, un vendeur de vin, un magasin en vrac etc. Et bien sûr le grand marché du samedi avec beaucoup de produits régionaux. Quelles découvertes dans ces petites rues cachées!

Bref, tout cela nous a permis de nous rendre compte de l'accessibilité des commerces, et de l'offre disponible, à quels tarifs, etc. 

Etant donné que je voulais aussi être la plus automone possible j'ai cerné donc la faisabilité ou non de ce défi en ville-même de Neuchâtel.

3. Comme tout le monde, nous ne nous voyions pas porter 6 litres de lait tous les week-end, des packs de lessive ou papier toilette, des bouteilles de vin, des kilos de farine ou je ne sais encore... Existait-il donc des commerces offrants une possibilité de livraison à domicile? Après sondage parmi mon entourage, mes collègues et en fouinant sur internet je suis tombée sur www.labelbleu.ch m'offrant la possibilité de faire mon shopping traditionnel comme leshop.ch ou coopathome.ch, tout en m'offrant la garantie d'avoir des produits régionaux! Wahou! Pile ce qu'il me fallait! En bonus, j'y ai découvert la possibilité d'économiser des frais de livraison en allant moi-même chercher les commissions au magasin! Super! En plus, j'ai même réussi à organiser que je puisse téléphoner quand j'arrive et qu'ils puissent ainsi me charger le coffre de mes gros paniers! Un nouveau problème de résolu :-) Rien à porter!

4. Etait-il donc, dans cette même optique, envisageable que d'autres producteurs de la région m'offre ce service? Et j'ai trouvé une ferme près de la maison qui était d'accord de me livrer de la farine en gros à la maison! En fait, j'y ai découvert qu'il suffisait d'oser demander des arrangements pour que tout devienne, comme par magie, facile! J'ai découvert aussi que les gens étaient toujours prêts à aider ou à rendre des services et que c'était quelque chose qui était bien moins simple dans les grands supermarchés.

5. De fil en aiguille et au fur et à mesure du temps qui passait j'ai trouvé des supers adresses accessibles en chaise roulante:

- la fromagerie de Provence (possibilité de parcage devant la porte)

- Mamie vrac à Corcelles (possibilité de parcage devant la porte)

- la ferme des prés d'Areuse (possibilité de parcage devant la porte)

- quelques petits commerces du centre ville 

6. J'ai trouvé l'astuce "du sac à dos" que j'avais en permanence sur moi avec cette idée de pouvoir ramener toujours, quand je me promène, un petit quelque chose (un pot de miel acheté chez l'habitant au détour d'une promenade, ou encore du pain ou quelque chose d'utile à mon frigo!)

7. Les bénéfices imprévus du défi ont été les économies (croyez-le ou pas, même si certains produits sont plus chers dans les petites épiceries, au final, j'ai non seulement évité davantage le gaspillage alimentaire, mais j'ai aussi constaté que ce qui me coûtait vraiment le plus cher d'ordinaire c'était tous les aliments préparés (en plus carrément mauvais pour la santé souvent!): je parle des biscuits, des corn-flakes, des plats surgelés, des chips, etc... 

J'ai naturellement aussi réduit ma consommation d'alcool, mais aussi de viande et de poisson au profit de plus petites quantités (à cause du prix)! Mais j'ai découvert la vente directe de poisson chez le pêcheur! Quel plaisir de papoter aussi avec un passionné, de le voir travailler et surtout...d'avoir du poisson frais du jour! (je vous assure que le goût est incomparable!)

J'ai redécouvert aussi les plaisirs de cuisiner (mon pain, ma pizza, mes pâtisseries, etc), de réapprêter les restes de nourriture, de congeler "pour une prochaine fois" et de manger "ce qu'il y a".

Bien sûr il y a eu les fois où il a fait froid, où il y a eu de la neige, ou je n'avais envie que d'une chose, d'aller au plus simple, comme d'habitude. Mais ...et alors? J'ai essayé quand-même. J'ai ri, j'ai renoncé, j'ai trouvé de l'aide, d'autres idées, j'ai créé de nouveaux souvenirs rigolos et ma foi, je me suis sentie bien parce que je me promenais, parce que j'avais l'impression de faire quelque chose de bien pour les autres, et aussi un peu pour ma planète! Et bon... je suis tenace! Quand je me mets en tête quelque chose...

Cela m'a forcé à bouger davantage et cela m'a procuré du bien-être aussi. J'ai trouvé aussi que j'avais beaucoup moins de stress que dans ces supermarchés plein de personnes grincheuses et pressées.

Et enfin j'ai trouvé ça fun ! Moi qui étais partie pour ce défi pour une semaine "pour voir!" au départ..

Je crois que c'est vraiment faisable pour tout le monde moyennant de la volonté, de l'organisation surtout et bien sûr un peu plus de temps... A quoi passez-vous votre temps, vous l'êtes-vous demandé? Qu'est-ce qui est vraiment important? Qu'est-ce qui ne l'est pas? Qu'est-ce qui fait partie des "nécessités" dûes au handicap? 

Je me suis aussi posé ces questions pour trouver le temps de faire tout ça! => J'ai même supprimé Facebook qui me prenait, croyez-le ou pas, 2 heures de "vide" par jour! Tout ça pour des choses qui ne m'apportaient rien...

Février sans supermarché, je m'y remets demain (et tant pis pour la neige!), mais cette fois, j'achète mes produits préférés en supermarché avant (que je ne trouve nullepart ailleurs, et en grande quantité pour tout le mois: Eh oui, les enfants ne boivent que du caotina, adorent les blévita, et nous les chips zweifel!). Du coup j'y vais maintenant :-)

 

<3

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Cher nevea 

merci pour tes recherche et les bonne adresse, je suis sur qui les gens de la région Neuschatel vont apprécié et envisager ce solution, tout foi ce malerosement pas tous les Region comme chez toi, et je me répète que pour moi dans ma situation financière n’es pas vraiment flexibilité de pouvoir achte comme je le chouette, tout un plus qui faire plusieurs étape diffèrent ne pas facile non plus ce la prend beaucoup de force....  Faire les achat depuis la maison a travers internet et faire livre je évite d’as la misurre de co meme essayer d’avoir et reste contact publique, et pas me enferme chez moi, clair il y’a de fois qui je en peu pas bougé donc das ce cas voilà le service a domicile qui est le bienvenue. On tout cas je me réjouis de lire de plus de toi et de nouvelle de ce sujet, 

salutation francesco 

Contributeur experimenté

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Oui Claudia, tu as tout-à-fait raison pour les serres en hiver grandes consommatrices de ressources énergetiques qui ont une forte empreinte carbone! En revanche, et c'est une très bonne nouvelle, j'ai appris qu'il y avait plusieurs productions en Suisse et projets en cours pour utiliser la géothermie à des fins maraîchères! On tend donc quand-même à trouver de vraies solutions pour manger de tout localement, toute l'année et de manière écolo-éthique! Ouf :-) Je suis tombée sur ce projet à Genève pour 2020 et je trouve cela très chouette! https://www.geothermie2020.ch/uploads/downloads/3edf0a38eb16a924744ada9fae8f6da5.pdf

<3

 

 

Contributeur estimé

Re: "Février sans supermarché" en fauteuil roulant: est-ce possible?

Salut Naeva

Je suis surpris par tous ces adresse que tu as trouvé... c'est génial. Tu racconte que cette experience t'as apporté beaucoup. Est- ce que tu as contiuné de faire des achats "ecologique" pendant tout l'année? 

Je comprends que tu vas faire un ravittaillement pour ce mois avec des aliments qui te tiennent à coeur. Je me demande si on ne peut pas envisager un melange. Produit regional et grande surface. Est-ce qu'il faut vraiement choisir? Est-ce il faut tomber dans "extremissme". Je trouve t'as demarche impressionant et passionant, mais je suis persuadé qu'il devrait aussi avoir la place pour les Chips Zweifel, les blevita et la caotina. 

Où je te rejoint completement est que les produit préfabriquer sont très chère et souvent pas exellent. Je (ou mon mari) fait très souvent ma tresse, ma pizza, mes lasanges ect tout seule et c'est 1000 fois meilleures.