Auteur du résumé: Jan D. Reinhardt (Recherche suisse pour paraplégiques)
Article original: Reinhardt JD, Pennycott A, Fellinghauer BA. Impact of a film portrayal of a police officer with spinal cord injury on attitudes towards disability: a media effects experiment. Disability and Rehabilitation. 2014;36(4):289-94.
 

Les portraits de personnes handicapées dans les médias jouent un rôle important dans la formation des attitudes du public. Cette étude a montré qu'une représentation positive d'une personne paraplégique dans le rôle du policier contribue à l'idée que les personnes paraplégiques soient aptes au travail.

Quel était l'objectif de l'étude?

Certaines études récentes montrent que la consommation médiatique peut contribuer à la formation de convictions à propos de la réalité, et cela est particulièrement vrai pour ces générations qui ont grandi avec la télévision et internet. De plus, les contacts avec les personnes handicapées étant rares pour la population générale, il y a de bonnes possibilités que les connaissances acquises à travers des médias soient utilisées dans l'appréciation des personnes handicapées et de leur rôles sociaux. Le handicap est un thème récurrent de plusieurs productions, de l'Iliade de Homère jusqu'à la Bible, des romans classiques tel que "Moby Dick" et "Heidi" aux films comme "Unbreakable", "Rain Man" ou aux séries télévisées comme "Dr House" et "Monk". Dans le passé, les médias ont été critiqués d'avoir représenté les personnes handicapées de façon stéréotypée ou négative, par exemple en tant que personnes dépendantes d'autrui, sexuellement anormales ou méchantes. Dans les médias, les représentations positives des personnes handicapées dans des rôles sociaux communs tels que médecin ou policier sont rares.

Cette étude voulait comprendre si la représentation positive d'un homme paraplégique dans le rôle de policier peut améliorer l'attitude des personnes avec et sans handicap par rapport à l'aptitude au travail des personnes paraplégiques.

Comment les chercheurs ont-ils procédé?

480 personnes avec et sans handicap ont été recrutées à deux occasions. En 2010, 376 personnes ont participé à un test en ligne. Le recrutement a eu lieu à travers de l'Association suisse des paraplégiques, le Centre for Independent Living de Zurich et le réseau de connaissances des chercheurs. 104 participants supplémentaires ont été recrutés pendant l'exposition pour le 20ème anniversaire du Centre suisse des paraplégiques en 2011. Tous les participants ont vu une scène du film qui représente l'acteur Sven Martinek dans la série télévisée "SOKO Rhein-Main", diffusée sur les chaînes allemandes en 2006/2007. Dans cette scène, Martinek incarne un policier paraplégique qui arrête un homme qui a volé de l'argent à un chauffeur de taxi. Martinek utilise son fauteuil roulant pour vaincre le voleur. Les questions ci-dessous ont été posées aux participants à l'étude, tant avant qu'après avoir vu le film:

  1. Dans quelle mesure une personne paraplégique est-elle apte à travailler en tant que couvreur, policier, charpentier, instituteur, médecin et employé? Veuillez indiquer le pourcentage (100% correspond à l'aptitude au travail d'une personne sans handicap).
  2. En Suisse , quel est le pourcentage de personnes handicapées ayant un emploi rémunéré?
  3. Quel est, en pourcentage, la productivité d'un homme paraplégique âgé de quarante ans (comparable au policier du film) par rapport à un homme de quarante ans sans handicap?

Qu'ont découvert les chercheurs?

Après avoir regardé le film, les participants sans handicap ont estimé que l'aptitude au travail d'une personne paraplégique était plus élevée par rapport à l'estimation faite avant d'avoir vu le film. De plus, aussi l'estimation du nombre de personnes handicapées ayant un emploi rémunéré, effectuée par des personnes non handicapées, connaît une augmentation significative après avoir vu le film. Par contre, l'évaluation faite par les participants handicapés n'a pas changé après avoir vu le film. Quant à l'estimation de la productivité d'un homme paraplégique de quarante ans, celle-ci connaît une légère augmentation après avoir vu le film et atteint presque 100% dans les deux groupes de participants.

Que signifient les résultats?

Cette étude a démontré que représenter des personnes paraplégiques sous un angle positif et dans un rôle actif peut améliorer l'attitude de la population générale par rapport à l'aptitude à l'emploi des personnes handicapées. En guise de conclusion, il est désirable que les médias présentent plus souvent les personnes handicapées de manière positive et dans des rôles actifs. Cela pourrait améliorer leur place dans la société. La scène du film décrite dans cet article pourrait servir d'exemple.

Qui a mené et financé l'étude?

L'étude a été financée par la Recherche suisse pour paraplégiques et a été conduite par des chercheurs de la Recherche suisse pour paraplégiques et de la Polytechnique de Zurich, et par des étudiants de l'Université de Lucerne.

Die_Wahrnehmung_von_Menschen_im_Rollstuhl.mp3

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication