Nous avons tous entendu parler des voitures autonomes, mais qu’en est-il des fauteuils roulants autonomes ?

Des chercheurs du Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) travaillent en ce moment au développement d’un nouveau fauteuil roulant autonome destiné à offrir une plus grande indépendance et mobilité. Actuellement, l’équipe de chercheurs teste sur le campus le fauteuil roulant en situation de vie réelle, devant lequel les étudiants passent en groupes, plongés dans des discussions ou bien les yeux rivés sur leurs smartphones.

Toutefois, les utilisateurs de fauteuils roulants n’étaient pas le public auquel les chercheurs songeaient initialement lorsqu’ils ont commencé le développement. En effet, le fauteuil a été initialement développé afin de tester une technologie qui, pour des raisons évidentes, est difficile à tester au moyen de voitures autonomes dans les rues bondées de Boston. Le fauteuil est doté des mêmes capteurs de télédétection par laser (capteurs LiDAR pour Light Detection and Ranging) que le MIT utilise dans ses voitures de grande taille. Le fauteuil roulant offrait donc l’opportunité de tester des idées à une plus petite échelle, ce qui implique significativement moins de risques. Ainsi, le fait que le fauteuil roulant puisse, dans la vie réelle, profiter aux personnes à mobilité réduite est considéré comme une « heureuse coïncidence ».

Toutefois, le fauteuil roulant autonome a également éveillé l’intérêt du monde la recherche, les chercheurs planifiant de réaliser des recherches portant spécifiquement sur le fauteuil roulant. Les résultats de premières études, telles que les tests réalisés au Changi General Hospital de Singapour en septembre 2016, sont prometteurs, mais il y a encore beaucoup de travail à accomplir avant que le fauteuil roulant autonome puisse fonctionner sans supervision et sans le moindre pilote humain.

Personnellement, l’idée de voitures autonomes m’effraie. Je me sens très mal à l’aise avec la perte de contrôle, en particulier car je pense que certaines situations de circulation routière nécessiteront toujours un jugement humain. D’une certaine manière, j’éprouve les mêmes sentiments vis-à-vis des fauteuils roulants, en particulier pour une utilisation en extérieur, mais je pense qu’ils seront parfaitement adaptés pour être utilisés dans des logements ou à l’hôpital, par ex. Mais peut-être suis-je trop méfiant ? Que pensez-vous du concept de fauteuil roulant autonome ?

Sources :

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication