Les bonnes résolutions sont au passage à la nouvelle année ce que le sapin est à Noël. Qu’apportent-elles ? Et comment atteindre effectivement les objectifs ?

Aucune année ne se termine sans formuler de bonnes résolutions pour l’année à venir. C’est en tout cas ce que pense 35 % de la population suisse, comme le révèle une enquête représentative menée par Intervista. En raison d’échecs, certains ont arrêté d’en prendre – ou n’ont jamais commencé.

Nous avons pris comme résolution d’aller à la source de ce phénomène. Et nous vous montrons comment nous pourrions tous parvenir à avoir une influence positive sur la nouvelle année et repartir sur de bonnes bases grâce à de bonnes résolutions...

ziele für 2023

Pourquoi prenons-nous des résolutions du Nouvel An ?

Pendant ces « jours de repos », nous avons tendance à nous pencher un peu plus sur notre vie. Suis-je heureux ? Qu’est-ce que je veux changer ? Les objectifs et souhaits non accomplis reviennent alors sur le devant de la scène. De bonnes résolutions grandissent alors en nous et nous donnent un peu d’espoir. Elles aident à laisser le passé derrière nous et à regarder vers l’avenir avec optimisme. Nous entreprenons des choses même si les chances de réussite sont faibles.

« Le changement d’année marque une limite. Cela aide à s’orienter et parallèlement à prendre du recul. La nouvelle année semble lointaine – et il nous semble donc plus facile d’entreprendre quelque chose de difficile. »

Marie Hennecke, professeure de psychologie

Certaines résolutions « classiques » de la nouvelle année sont en outre bonnes pour la santé. Citons par exemple l’arrêt du tabagisme, l’activité physique, le contrôle du poids normal et la consommation modérée d’alcool, qui réduisent nettement le risque de maladies cardiovasculaires (par ex. accident vasculaire cérébral), cancer ou maladies pulmonaires. Selon l’OMS, ces maladies non transmissibles sont responsables de 80 % (!) des décès dans la zone européenne.

Résolutions du Nouvel An : les classiques

Même si la plupart des résolutions sont vite oubliées, prendre des résolutions du Nouvel An reste une sorte de sport populaire. Après ces dernières années pour le moins hors du commun avec la pandémie, la guerre et la crise énergétique, les résolutions ont changé. D’après Statista, ces résolutions pour 2023 occupent les premières places en Allemagne :

49 %   Manger plus sainement

48 %   Faire plus de sport

46 %   Être moins dépensier

43 %   Passer plus de temps avec la famille / les amis

36 %   Perdre du poids

26 %   Réduire les dépenses liées au coût de la vie (par ex., alimentation, énergie)

24 %   Faire plus pour l'environnement

20 %   Arrêter de fumer

18 %   Boire moins d’alcool

18 %   Moins de stress au bureau

18 %   Passer moins de temps sur les médias sociaux

15 %   Améliorer ses performances au travail

7 %     Devenir végétarien / végétalien

5 %     Autres

1 %     Ne sait pas

Les résolutions ont de moins en moins la cote

Même s’il n’existe aucune statistique fiable, une tendance claire se dégage : de moins en moins de personnes prennent des résolutions sérieuses pour la nouvelle année. Dans le groupe des 14-29 ans, une personne sur deux se donne des objectifs précis pour la nouvelle année. Avec l’âge, le sens des résolutions du Nouvel An baisse : seuls 37 % des 30-44 ans et seulement un tiers des plus de 45 ans en prennent.

Notre enquête Facebook dans le groupe pour personnes en fauteuil roulant « Rollstuhl-Gruppe Schweiz » a permis de dégager une tendance claire : sur les 49 participants, 63 % ne font aucun cas des résolutions du Nouvel An. Une part de 26 % travaille sur ses visions et objectifs – et profite de l’instant. De manière générale, porter un regard réfléchi sur le moment présent semble utile. En particulier quand la vie n’est pas faite que de moments de joie. Voici les résolutions – parlantes – de deux membres du groupe : « Mon objectif : vivre encore une année » et « Une année sans douleurs serait bien, tomber amoureux, trouver un travail et rester en bonne santé ».

umfrage facebook gruppe neujahrsvorsätze

Résolutions versus routine

Vouloir « seulement » quelque chose ne suffit pas pour changer durablement de comportement. Parfois, quelques semaines suffisent pour venir à bout de notre persévérance et de notre motivation. D’après une enquête Statista, seule une personne sur cinq s’en tient à ses bonnes résolutions. 27 % des personnes interrogées tiennent tout de même deux mois, tandis que la majorité s’accrochent à leurs résolutions pendant un mois au maximum – chez 3 % des participants, les résolutions s’évaporent en seulement quelques heures.

Dans ce cas, le « chambardement » des bonnes résolutions n’aurait aucune utilité : il faut 21 jours au corps et à l’esprit pour s’habituer aux nouveaux processus et conditions. Mais malgré la prise enthousiaste de résolutions du Nouvel An, le « pouvoir de l’habitude » est généralement plus fort.

« Penser est facile. Agir est difficile. »

Johann Wolfgang von Goethe

Comment tenir ses « promesses propres » ?

Le problème en cas d’échec, se sont souvent les résolutions elles-mêmes : elles sont trop imprécises, trop ambitieuses – ou simplement trop futiles. De nombreux objectifs ne sont pas réfléchis, ou bien les exigences pour les atteindre sont sous-estimées.

Seuls les objectifs « smart » sont atteignables : les résolutions du Nouvel An doivent être formulées de façon spécifique, mesurable, attractive, réaliste et temporelle. Plutôt que de dire « je veux perdre du poids », il faut se dire : « D’ici le 31 mars 2023 (temporel), je vais réduire mon poids actuel d’un kilo (mesurable, réaliste, attractif) en faisant trois séances de fitness (spécifique). »

Lors des échecs, nous nous décourageons vite. Mais il faut parfois savoir se forcer. L’essentiel est de ne pas se laisser décourager par les revers mais de les voir comme une chance. Que pourrais-je faire différemment pour que ça marche ? Sans planification, les résolutions ne sont rien.

Le psychologue clinique, psychothérapeute et professeur de psychologie John C. Norcross s’est intéressé en détail au thème des résolutions du Nouvel An dans ses travaux de recherche. Ses conseils et la bonne stratégie aident à s’en tenir réellement à ses bonnes résolutions :

  • Donnez-vous des objectifs atteignables et attractifs qui font plaisir.
  • Cherchez des résolutions qui ont pour vous une priorité élevée ou qui cachent un réel fardeau.
  • Réduisez le nombre de résolutions.
  • Formulez les résolutions en langage positif – même si vous y réfléchissez ou en parlez.
  • Consignez les résolutions par écrit et laissez-les à la vue, par ex. sur des Post-it.
  • Développez un plan d’action concret.
  • Soyez confiants quant au respect de la résolution en dépit d’écart occasionnels. Prévoyez des rechutes et élaborez un « plan B ».
  • Communiquez publiquement votre décision et faites-vous soutenir, par ex. par des membres de la famille ou des amis.
  • Démarrer sans attendre et avec enthousiasme.
  • Consignez vos succès.
  • Faites en sorte que votre entourage vous aide plutôt que vous freine.
  • Soyez fiers des succès atteints et récompensez-vous, ça motive.
  • ...et rappelez-vous que les changements significatifs prennent du temps.

Très bonnes résolutions que tout le monde réussit

  1. Rire plus souvent
  2. S’entourer de personnes positives
  3. Faire des compliments
  4. Se féliciter soi-même – chaque jour, et même pour de petites choses

Quelles sont vos expériences des résolutions du Nouvel An ? Peut-être sommes-nous parvenus à vous (re)motiver à atteindre vos objectifs personnels. Nous nous réjouissons de connaître vos succès et vous souhaitons à tous une nouvelle année positive...

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication