• La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

  • La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

  • La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

  • La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

Reto, le concepteur de fauteuils roulants (partie 2)

Nous testons le Reagiro, le fauteuil roulant manuel avec système de direction contrôlé par le dossier

Mon tout premier déplacement en fauteuil roulant, au cours duquel je me suis tout de même beaucoup servi de mes deux mains pour actionner le Reagiro.

Qui n’aime pas le sentiment de liberté ? Un ami de Reto en fauteuil roulant ayant partagé son rêve de contrôler son fauteuil de la même façon qu’il le ferait avec un skateboard a inspiré la création du Reagiro, le fauteuil roulant manuel avec système de direction contrôlé par le dossier.

Continuons à en apprendre plus au sujet de ce fauteuil roulant unique.

Dans la première partie de cette série d’articles du blog, nous vous avions raconté comment l’équipe de la communauté était entrée en contact avec le concepteur de fauteuils roulants Reto Togni (retogni), avant de finalement le rencontrer au Centre suisse des paraplégiques de Nottwil

Reto avait apporté avec lui le prototype du Reagiro pour la visite. Johannes et moi-même furent honorés d’essayer le premier fauteuil roulant manuel au monde avec direction contrôlée par le dossier. Comment c’était ?

J’ai testé le Reagiro

Il s’agissait de mon premier déplacement en fauteuil roulant. Non seulement le Reagiro, mais également tout ce qui concerne le déplacement en fauteuil roulant était nouveau pour moi ! Partagé entre excitation et nervosité, je me suis assis sur le Reagiro, puis j’ai demandé : « Qu’est-ce que je fais maintenant ? ». J’ai essayé de comprendre comment faire pour lancer le fauteuil roulant avec mon dos, oubliant totalement qu’il s’agissait d’un fauteuil roulant manuel, et qu’il fallait donc utiliser au moins une main pour actionner le fauteuil roulant.

Grâce aux conseils d’expert de Reto, j’ai rapidement réussi à actionner et diriger le fauteuil roulant avec mon dos, et il me restait même une main de libre pour prendre un selfie. ;)

Que faire avec sa main libre lorsqu’on est sur le Reagiro ? Pourquoi pas un selfie ? ;)

Une courbe d’apprentissage raide

Mon premier déplacement en Reagiro fût un succès. Toutefois, je me sentais plutôt rigide lorsque je dirigeais le fauteuil roulant avec le dos. Quand j’ai examiné les photos de mon déplacement en Reagiro, j’ai réalisé que je l’avais tout de même utilisé avec les deux mains la plupart du temps. N’étais-je pas totalement passé à côté du plaisir de me déplacer en Reagiro tout en ayant une main libre ? Était-ce simplement moi ? Ou cela représentait-il également un problème pour les autres utilisateurs qui ont essayé le Reagiro ?

Reto m’a dit qu’il s’agissait en effet d’un problème assez fréquent chez les personnes qui avaient essayé le Reagiro. Il n’existe jusqu’à présent aucun utilisateur de fauteuil roulant qui ait essayé le Reagiro assez de fois pour que le déplacement en Reagiro soit ressenti comme fluide et naturel.

Mais alors comment un utilisateur peut-il utiliser le Reagiro de façon aussi souple que Reto dans la vidéo ci-dessus ? Quelles sont les astuces qui se cachent derrière ? Cela ne se résume probablement pas par « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ». Reto a expliqué :

« Plus un utilisateur de fauteuil roulant est expérimenté, plus cela est inhabituel pour lui de faire fonctionner le Reagiro. »

Lors des tests, un assez grand nombre d’utilisateurs ont exprimé des difficultés à utiliser le Reagiro au début. Reto a expliqué que ces utilisateurs ne comprenaient généralement pas exactement les mécanismes de fonctionnement du Reagiro et que cela leur prenait un bout de temps avant de s’y habituer. « La courbe d’apprentissage est assez raide », a déclaré Reto.

Plus de personnalisation et d’entraînements sont nécessaires pour permettre aux utilisateurs d’utiliser le Reagiro tout en ayant une main libre.

Rompre les habitudes, un défi

Par rapport à moi, Johannes avait une expérience des fauteuils roulants légèrement plus poussée. Toutefois, il nous a également fait part du sentiment étrange qu’il ressentait lorsqu’il utilisait le Reagiro, principalement parce qu’il devait faire confiance à son corps pour guider les roues et ne pas foncer dans un mur. Après quelques minutes sur le Reagiro, Johannes a gagné en confiance et sentait qu’il était capable de bien mieux le diriger. Il était convaincu que l’on pouvait s’habituer plutôt vite au mécanisme de direction contrôlé par le dossier du Reagiro.

Reto nous a raconté que l’intuition poussant à utiliser ses deux mains plutôt que la partie supérieure de son corps pour diriger était en effet très fréquente, particulièrement chez les personnes avec des lésions plus importantes. Les utilisateurs de fauteuil roulant sont en règle générale plus dépendants du dossier lorsqu’il s’agit de maintenir le corps dans une position stable. En conséquence, cela pourrait s’avérer plus difficile pour eux de s’adapter au mécanisme de direction contrôlé par le dossier du Reagiro.

Reto a toutefois souligné que la flexibilité et le mouvement n’allaient pas forcément à l’encontre de la stabilité. Ayant pris conscience du fait que la plupart des utilisateurs de fauteuil roulant sont dépendants de leur dos pour se stabiliser dans le fauteuil roulant, Reto aspire maintenant à modifier le Reagiro de façon à ce que l’utilisateur se sente stable tout en continuant d’offrir une plus grande liberté de mouvement. Grâce à une telle conception, les utilisateurs feront peut-être appel à des parties de leur corps différentes pour actionner le fauteuil roulant et ainsi profiter de bénéfices thérapeutiques.

Reagiro : l’évaluation des experts

Lors de notre rencontre avec Reto, nous avons visité Orthotec, une entreprise au Centre suisse des paraplégiques offrant divers services aux personnes en situation de handicap. Ce jour-là, Markus Anderhub nous a montré l’atelier où les fauteuils roulants sont construits, modifiés et personnalisés.

Reto a visité l’atelier fauteuils roulants Orthotec du Centre suisse des paraplégiques pour la première fois.

Markus est un utilisateur de fauteuil roulant atteint de paraplégie incomplète (L2-3). Disposant d’une riche expérience des appareils d'assistance, il a rejoint Orthotec plus tôt dans l’année en tant que conseiller en appareils d’assistance. Nous avons invité Markus à essayer le Reagiro. Voilà comment cela s’est passé :

Lors de la visite d’Orthotec, Markus a donnée des conseils à Reto pour continuer à améliorer le Reagiro.

Markus a aimé le concept de direction contrôlée par le dossier du Reagiro. Toutefois, il a dit que le Reagiro était encore loin d’être adapté à un usage extérieur. De nombreuses questions de sécurité devraient encore être considérées, a-t-il signalé à Reto. Par exemple, des modifications doivent être entreprises afin de réduire le risque de renversement. Reto était d’accord avec Markus. En réalité, il en était conscient et planifiait déjà de s’attaquer aux problèmes de stabilité du Reagiro.

Reagiro : la prochaine étape

Le prototype du Reagiro a vu le jour il y maintenant plus d’un an. Quelle sera la suite ?

Reto était enthousiaste lorsqu’il nous a raconté la prochaine étape par laquelle il va passer : ses études de PhD à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Il poursuit désormais le projet Reagiro au Laboratoire de biomécanique des mouvements du Département des sciences de la santé et de technologie. Encore une bonne nouvelle : son projet est maintenant financé par Küschall, une entreprise de fabrication de fauteuils roulants suisse de renom.

Pendant ses études de PhD, Reto va continuer à explorer les possibilités du Reagiro, analysant si le mécanisme de direction contrôlé par le dossier peut stimuler les muscles abdominaux et la circulation ou même entraîner le sens de l’équilibre, plutôt que de s’en tenir à la fonction d’appareil d’assistance à la mobilité.

Une chance sur le marché pour le Reagiro ?

Le Reagiro semble disposer du potentiel nécessaire pour devenir un fauteuil roulant populaire. Quand sera-t-il disponible sur le marché ?

Bien que Küschall soit intéressé par l’idée de lancer un fauteuil tel que le Reagiro sur le marché, il n’existe pas d’échéance concrète. Reto a déclaré :

« C’est très difficile de passer d’un projet de recherche à l’université ou dans un studio de design à l’étape du prototype. C’est également très difficile d’arriver au produit final à partir de là, et de le rendre disponible pour ceux qui pourraient en avoir besoin. Il existe énormément de concepts qui restent dans les tiroirs et n’arrivent jamais sur le marché. »

Y aura-t-il une place pour le Reagiro sur le marché des fauteuils roulants ?

Un des plus grands défis rencontrés par les concepteurs et ingénieurs est celui d’avoir la persévérance d’amener leur produit jusque sur le marché. Maintenant que l’entreprise Küschall finance le projet, Reto peut se concentrer sur la modification du Reagiro en vue de mieux satisfaire les besoins des utilisateurs.

Reto est conscient qu’il y a encore beaucoup à faire concernant ces modifications. En effet, il se demande même quand est-ce que qu’il arrêta de modifier le Reagiro, car il pense qu’il est toujours possible de faire mieux. En ce moment, il se concentre sur les retours qu’il a reçus et continue d’entreprendre encore davantage de tests et de discussions à propos du Reagiro avec de nombreux utilisateurs de fauteuils roulants, des ingénieurs ainsi que des professionnels de la santé.

« Je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à faire avant de pouvoir pour de bon introduire le Reagiro dans la vie de quelqu’un. J’espère que je comprends ces choses correctement. »

La communauté souhaite bonne chance à Reto pour son projet Reagiro ! Nous aimerions voir plus de concepteurs qui se concentrent sur les utilisateurs, comme Reto, et plus de dispositifs d’assistance innovants tels que le Reagiro sur le marché. Nous allons continuer, au sein de la communauté, à suivre Reto et le développement du Reagiro. Restez à l’écoute.

Vous avez des idées ou des commentaires concernant le projet Reagiro ? Nous serions ravis de connaître votre avis d’expert !

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet
Forum
Réponses les plus récentes
Demandez à l’expert
Réponses les plus récentes
effet du botox
Chère Monika, Le botox est vraiment un médicament important et nous utilisons souvent le botox pour la thérapie locale contre la spasticité. Le...
1 ANKS 13/11/19
259 Monika93
spina bifida
Bonjour Monika, mon francais n'est pas très bien, mais je vais éssayer a respondre. Si vous parlez anglais ou allemand, ca serait plus facil pour...
6 odyssita 18/10/19

Blog
Publications du blog les plus récentes
Des vacances au ski accessibles au cœur de la Suisse
Trouvez le meilleur séjour de ski assis dans l’une des plus belles régions de Suisse
0
Le sport stacking – plus que de simples gobelets
D’après ce qu’on entend, ce sport est tellement addictif que lorsqu’on commence à jouer, on ne s’arrête plus. Oserez-vous essayer ?
0
kitwan 12/11/19 Dans Société
Loi taïwanaise sur l’autonomie des patients
La première loi sur la « mort naturelle » en Asie
0
Wiki
Les plus souvent lus
La peau et les points de pression
Comment apparaissent les points de pression ? Une pression prolongée ou une forte pression de courte durée sur une zone particulière de la peau provoque une réduction du flux sanguin dans les tissus de la peau. Apparaît alors une rougeur locale...
Les thromboses veineuses
Qu’est-ce qu’une thrombose et comment se forme-t-elle ? Par thrombose veineuse, on entend la formation d’un caillot de sang (thrombus1) (A) dans une veine, ce qui provoque l’apparition d’un goulot d’étranglement et vient oblitérer (boucher) la...
Expectoration et mobilisation des sécrétions
L’expectoration des sécrétions est très importante afin de pouvoir respirer librement. Tousser est un réflexe de protection pour désencombrer les voies respiratoires afin de libérer les glaires et de les expulser par les voies respiratoires. Pour...

Notre communauté
Sujets les plus récents
27/11/19 Dans Actuelles
Thérapie et plaisir au grand air ? C’est possible !
La startup « Go By Yourself » a inventé un vélo pour personnes en situation de handicap, permettant le mouvement combiné des bras et des jambes. Le Go-Tryke®, un mélange ingénieux de fauteuil...
0
8/11/19 Dans Actuelles
Il ne vous faut qu’une main pour devenir télépilote de drone...
Le centre de formation au télépilotage de drone Format-Drone en partenariat avec la startup WePulsit et avec le soutien de l’AGEFIPH et son nouveau service « Ressource Handicap Formation » a...
0
25/10/19 Dans Actuelles
Connaissez-vous les Fous du Joystick?
Deux amis présentent et testent les modèles de marque de fauteuils roulants électriques. Abonnez-vous à leur chaine YouTube…pour vous informer mais aussi pour rigoler avec eux !...
0

Contact

Recherche suisse pour paraplégiques
Guido A. Zäch Strasse 4
6207 Nottwil
Suisse

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
T 0800 727 236 (de la Suisse, gratuit)
T +41 41 939 65 55 (d’autres pays, payant)

Faites partie de la Communauté – inscrivez-vous maintenant!