Un président exceptionnel pour des temps exceptionnels

Combien de dirigeants mondiaux qui sont ou ont été en poste tout en étant atteints d'un handicap physique pouvez-vous citer ? Aujourd'hui, nous allons vous parler de l’un d’entre eux : Franklin D. Roosevelt.

Franklin D. Roosevelt a été le 32e président des États-Unis de 1933 jusqu’à son décès en avril 1945. Il fût un président exceptionnel à de nombreux égards, puisqu'il a été élu pendant la Grande Dépression et a participé à la Seconde Guerre mondiale et l’a remportée. Il est également le seul président de l’histoire américaine à avoir servi plus de deux mandats : il a été élu quatre fois et a été président pendant douze ans avant de mourir. Aujourd'hui, nous nous concentrons sur le fait qu'il soit un président ayant un handicap.

franklin d. roosevelt im rollstuhl

Une photo rare de Roosevelt dans son fauteuil roulant.

Le président avec un handicap

Il est présumé que le handicap de Roosevelt était le résultat d’une manifestation sévère de la poliomyélite ou du syndrome de Guillain-Barré survenue en 1921, à l’âge de 39 ans. La maladie a conduit à la perte de la mobilité complète de ses deux jambes ainsi qu'à une diminution de force dans la main droite.

Pendant les 7 années qui ont suivi, Roosevelt a décidé de se retirer de la vie politique afin de débuter son processus de réadaptation chez lui, à Hyde Park, New York. Malheureusement, le succès de la réadaptation n’a été que partiel en raison de l’inexistence des options de traitement et de réadaptation disponibles aujourd'hui. Toutefois, il est parvenu à marcher sur une courte distance à l’aide d’attelles métalliques pour les jambes.

Finalement, Roosevelt s’est laissé convaincre de retourner à la politique, en large partie par sa femme Eleanor. En 1928, il a été élu gouverneur de l’État de New-York. En 1932, il a gagné les élections présidentielles et il est devenu le premier président des États-Unis de l’histoire ayant un handicap physique grave.

Un président compétent et astucieux

Pendant sa présidence, Roosevelt a insisté pour cacher son fauteuil roulant du public, même si la plupart des citoyens américains étaient plus empathiques vis-à-vis de sa maladie plutôt qu’embarrassés d’avoir un président avec un handicap.

Selon diverses sources, la Maison Blanche avait demandé aux médias de ne pas immortaliser le président en tant que personne « handicapée » ou « faible ». En général, les journalistes respectaient cette demande mais parfois, des agents des services secrets devaient demander aux journalistes de supprimer toutes les photographies de Roosevelt en fauteuil roulant.

Roosevelt a même développé quelques astuces pour cacher son handicap. Lors de ses apparitions publiques par exemple, il faisait mine de marcher en tenant son fils ou un conseiller d'un bras et une canne de l’autre main, tout en balançant ses jambes vers l’avant. En outre, l’historien Hugh Gregory Gallagher a écrit que « Roosevelt était capable de se stabiliser lui-même en position debout derrière un podium, et ce uniquement en s’agrippant fermement au podium et en poussant son bassin vers l’avant de façon à ce que les articulations de sa hanche soient en hyperextension. En dehors de cette position, une instabilité du bassin risquait de le faire chuter. »

franklin d. roosevelt stehend

Une photo de Roosevelt en septembre 1933, alors qu’il souffrait déjà d’une maladie paralysante depuis plus de dix ans. (Source : Getty Images)

Le président avec un mystère

Les raisons pour lesquelles Roosevelt souhaitait que son handicap reste discret sont toujours un mystère. Une explication est qu'il avait honte, une autre est qu’il souhaitait protéger la position américaine pendant la Seconde Guerre mondiale et éviter que les nazis n'utilisent son image en tant que propagande contre les Américains. La troisième, qui reflète également mon point de vue, est qu’il voulait, en tant qu’homme politique, protéger son image et conserver son rôle de président.

Avant Roosevelt, il a été découvert que le 28e président des États-Unis, Woodrow Wilson, avait gardé le secret de sa longue maladie et de son handicap à long terme pendant au moins des mois. À cette époque, il n’existait pas de lignes directrices constitutionnelles sur la façon dont la présidence devait être gérée en cas de handicap du président entraînant des difficultés à remplir ses obligations. C’est la femme de Wilson, Edith, qui est intervenue et a assumé les obligations de Wilson pendant son rétablissement.

Wilson a finalement terminé son mandat. Toutefois, cet incident a certainement fait prendre conscience de l'ambiguïté de la constitution américaine concernant le handicap d'un président. La manière dont la population accepterait un autre président avec un handicap était également incertaine. Cela explique peut-être pourquoi Roosevelt était extrêmement précautionneux quant à l’image de son handicap.

Selon vous, pour quelles raisons Roosevelt a-t-il essayé de cacher son handicap au public ? Dans quelle mesure cela aurait-il pu être différent s’il avait fortement médiatisé son handicap ?

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication