Quels effets bénéfiques l’aromathérapie pourrait-elle avoir pour les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière ?

Les plantes et leurs extraits sont utilisés à des fins de guérison dans diverses cultures depuis des millénaires. Les utilisations et les bienfaits des plantes médicinales ont été documentés par des œuvres d’art et des écrits anciens sur des roches, des ardoises, des papyrus et des livres. Certaines cultures ont transmis leurs connaissances sur les plantes uniquement par voie orale, d’une génération à l’autre.

Aujourd’hui, l’utilisation traditionnelle des plantes et de leurs extraits à des fins médicinales est considérée « seulement » comme un traitement complémentaire à la médecine orthodoxe. Néanmoins, elle est toujours pratiquée dans le monde entier. L’une des formes que nous vous présentons aujourd’hui est l’aromathérapie.

Aromathérapie : une ancienne thérapie holistique

L’histoire de l’aromathérapie remonte à plus de 60 000 ans, selon les conclusions faisant suite à la découverte d’un squelette de Néandertal dans un site funéraire. Les Égyptiens furent parmi les premiers à pratiquer et à documenter l’utilisation de l’aromathérapie. Des preuves de l’utilisation de l’aromathérapie ont été trouvées chez les Grecs anciens, les Romains, les Chinois, les Indiens, les Amérindiens, les Arabes et les Africains. Voici un bref historique de l’aromathérapie dans deux vidéos bien conçues (en anglais) :

Le terme « aromathérapie » a été inventé par un parfumeur et chimiste français, Rene-Maurice Gattefosse. Il découvrit le pouvoir curatif de la lavande en 1910 à l’occasion d’une explosion dans son laboratoire, laquelle lui causa de graves brûlures à la main. Il traita les brûlures subies avec de l’huile de lavande ; après quelques jours, il constata que la plaie avait en grande partie guéri.

Qu’est-ce que l’aromathérapie, les huiles essentielles et le massage aromathérapeutique ?

L’International Federation of Aromatherapists (Fédération internationale des aromathérapeutes) définit l’aromathérapie comme « un art et une science anciens consistant à mélanger des huiles essentielles extraites naturellement pour équilibrer et promouvoir la santé du corps, de l’esprit et de l’âme ». L’aromathérapie association de l’huile essentielle et des bienfaits de la massothérapie pour favoriser la relaxation, le bien-être et la guérison est appelée massage aromathérapeutique. Cette vidéo montre à quoi cela ressemble :

Les huiles essentielles utilisées en aromathérapie sont extraites de parties de plantes aromatiques comme les fleurs, les racines, la résine, les graines et les fruits. Chaque huile essentielle a un arôme unique et des propriétés bénéfiques.

Les huiles essentielles sont généralement concentrées et ne doivent pas être appliquées directement sur le corps car elles pourraient irriter la peau. Habituellement, les huiles essentielles sont diluées avec d’autres substances comme de l’huile, de la lotion ou de l’alcool avant toute forme d’utilisation. Pour en savoir plus sur l’utilisation correcte des huiles essentielles, regardez cette vidéo (en anglais) :

Aromathérapie pour les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière

De nombreuses personnes atteintes de lésions de la moelle épinière souffrent de douleurs chroniques, de troubles du sommeil, d’anxiété et de dépression. Des études sur des personnes sans lésion de la moelle épinière ont montré que l’aromathérapie aux huiles essentielles peut avoir divers effets sur la santé. En particulier, elle s’est avérée bénéfique dans la gestion des symptômes dépressifs, de l’anxiété et des troubles du sommeil. Par conséquent, l’introduction de l’aromathérapie comme thérapie complémentaire pourrait également aider les personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière à mieux gérer ces problèmes. Cependant, jusqu’à présent, très peu d’études ont étudié les avantages de l’aromathérapie pour les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière.

En ce qui concerne les huiles essentielles, certaines sont considérées comme particulièrement utiles pour les personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière car on leur attribue certaines propriétés. Il faut cependant considérer que beaucoup de ces effets avancés ne sont pas encore étayés par des preuves scientifiques.

  • Jasmin : peut augmenter la vigilance, améliorer l’humeur et donc aider à traiter les symptômes de la dépression.
  • Lavande : peut aider à réduire la spasticité et l’anxiété, favoriser la relaxation et induire le sommeil.
  • Romarin : peut soulager les troubles respiratoires grâce à ses propriétés antiseptiques.
  • Ylang-ylang : grâce à son effet calmant, peut soulager le stress, les contractions musculaires involontaires et diminuer la tension artérielle.
  • Camomille : peut améliorer la qualité du sommeil grâce à son effet apaisant et sédatif.
  • Eucalyptus : peut aider à lutter contre la congestion, favoriser la circulation et soulager les douleurs musculaires et articulaires.
  • Menthe poivrée : peut aider à tousser des mucosités. Seule huile essentielle autorisée pour un usage médical, principalement pour les problèmes digestifs.

aromatherapie

Les lacunes de l’aromathérapie

L’aromathérapie présente certaines lacunes et controverses en raison du manque d’études solides pour prouver son innocuité et son efficacité à long terme pour de nombreux troubles de santé. Par exemple, il n’est pas prouvé qu’elle soit une thérapie complémentaire efficace pour réduire les douleurs neuropathiques ou chroniques. En outre, des études antérieures ont démenti l’efficacité de l’aromathérapie pour le traitement de l’anxiété car elle ne montrait aucun effet bénéfique à long terme. Le manque de preuves scientifiques solides et les études contradictoires sur les bienfaits de l’aromathérapie pour la santé rendent difficile l’évaluation de son efficacité réelle.

En outre, l’utilisation d’huiles essentielles dans les massages aromathérapeutiques peut avoir des effets néfastes sur la santé. Par exemple, la lavande, la menthe poivrée, l’huile d’arbre à thé et l’ylang-ylang peuvent provoquer des dermatites légères à sévères. L’aromathérapie pourrait être nocive pour les femmes enceintes et allaitantes et pour les personnes souffrant d’épilepsie, de saignements de nez, de problèmes de peau et d’hypertension. L’inhalation ou toute autre utilisation d’huiles essentielles peut entraîner une allergie grave chez les personnes asthmatiques. Il est conseillé à tous ces groupes de personnes de consulter leur médecin avant d’utiliser des huiles essentielles.

Pour conclure, ces lacunes de l’aromathérapie ne changent rien au fait que, comme d’autres thérapies complémentaires, elle est perçue comme utile par de nombreuses personnes dans le monde entier. Par conséquent, si vous êtes intéressé, vous pouvez l’essayer et voir par vous-même si elle est bénéfique pour vous – toujours sous la direction d’un thérapeute expérimenté, bien sûr.

Quelles sont vos expériences en matière d’aromathérapie ? Si vous n’en avez aucune, voudriez-vous essayer ?

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication