Divination et inspirations pour l’année du cochon

A cette période de l’année, de nombreux Asiatiques se préparent pour le Nouvel an lunaire. Nous célébrons le Nouvel an lunaire plus ou moins de la même façon que le Nouvel an en Occident, avec de nombreux rassemblements et de nombreux bons repas. Dans la tradition chinoise, chaque nouvelle année lunaire est nommée d’après l’un des douze animaux du zodiaque chinois. Cette année, le 5 février marquera le début de la nouvelle année lunaire, l’année du cochon.

Une des tendances du Nouvel an lunaire à Hong Kong, ma ville natale, ce sont toutes ces émissions de télévision consacrées à la divination basée sur le zodiaque chinois. J’aime regarder ces émissions. Les diseurs de bonne aventure célèbres font des prévisions pour l’année à venir et révèlent par exemple comment les personnes des différents signes du zodiaque chinois s’en sortiront pendant l’année du cochon.

Votre signe du zodiaque chinois est-il révélateur de votre véritable caractère ?

Je ne suis pas superstitieuse, et cette partie de l’émission ne m’impressionne donc pas tant que cela. Ce que je trouve divertissant, c’est que ces diseurs de bonne aventure présentent toujours des moyens intéressants d’accroître sa richesse ou de contrer la malchance au cours de la nouvelle année. Une de leurs stratégies courantes pour entraîner une chance plus favorable est le Feng Shui.

Le Feng Shui, qui trouve ses origines en Chine, est une pratique ancienne consistant à agencer et aménager l’espace pour faire entrer les individus en harmonie avec leur environnement. Il est souvent perçu à tort comme une superstition, car de nombreux diseurs de bonne aventure, du moins à Hong Kong, s’en servent en tant que moyen pour aider leurs clients à changer le futur qui leur a été prédit. Toutefois, ce n’est pas la finalité du Feng Shui.

L’autre jour, j’ai lu une explication plus pertinente de la façon dont le Feng Shui fonctionne sur le site Internet d’une société de Feng Shui :

« Notre destinée est née avec nous. Nous ne pouvons pas changer nos qualités, nos forces ni nos faiblesses, mais nous pouvons concevoir des espaces, aménager des environnements et sélectionner les dates qui sont les plus compatibles avec eux. Travailler avec notre nature, et non pas contre, fait ressortir ce qu’il y a de meilleur en nous. »

En d’autres termes, le Feng Shui n’est pas un moyen d’éviter le malheur, car tout ce qui est susceptible d’arriver arrivera. Il s’agit bien plus d’un mode de vie. Il vous pousse à observer votre environnement et à donner le meilleur de vous-même. Dans le même temps, il vous prépare au pire.

Dans les lignes qui suivent, j’ai rassemblé quelques sites Internet sur lesquels des personnes atteintes de lésion médullaire et des organisations pour les personnes en situation de handicap et pour l’accessibilité ont partagé leurs expériences et leur savoir concernant le Feng Shui. Peut-être trouverez-vous quelques inspirations pour votre mode de vie en cette année du cochon. ;)

Un « spécialiste de style de vie pour personnes avec lésion médullaire »

Aaron Baker est un athlète quadriplégique et un auteur. Avant son accident en 1999, il était pilote professionnel de motocross. Depuis sa lésion médullaire, il est devenu l’ambassadeur de multiples organisations pour personnes en situation de handicap et pour le sport. Il a été nommé « Spinal Cord Injury Lifestyle Specialist » (FR : Spécialiste de style de vie pour personnes avec lésion médullaire) chez Shield Healthcare, une entreprise de dispositifs médicaux siégeant aux Etats-Unis, où il écrit au sujet de sa vie avec une lésion médullaire sur leur site Internet.

Dans deux de ses articles, il parle de l’expérience de la transformation de son espace de vie en un espace plus harmonieux et plus accessible. Par exemple, pendant son séjour à l’hôpital, sa mère lui a apporté une petite fontaine de table et des enceintes afin de couvrir les bruits déplaisants de l’hôpital qu’il ressentait comme un stress. Il décrit ce qu’il a fait de Feng Shui. La clé, selon lui ? Rendre votre espace de vie commode, paisible et confortable pour VOUS-MEME !

Design d'intérieur Feng Shui : transformez votre intérieur en un lieu de positivité et de bonheur

Design d'intérieur Feng Shui

Cet article publié sur le site Internet Disabled World livre les bases de la pratique du Feng Shui en design d’intérieur. Il souligne par ex. le fait que les couleurs ont une définition symbolique qui leur est propre. Le rouge représente la joie, tandis que le vert symbolise la longévité. Il mentionne également l’importance d’un espace propre et organisé, car cela permet de ressentir l’harmonie dès l’entrée dans le logement.

Une vie sans obstacle ni stress avec le Feng Shui

Voici un autre article partageant des idées simples pour appliquer le Feng Shui à la création d’un espace de vie ou de travail accessible. Il présente les quatre classifications du Feng Shui, à savoir le Feng Shui pratique, le Feng Shui énergétique, le Feng Shui symbolique et le Feng Shui personnel.

Les Feng Shui pratique et énergétique se concentrent en premier lieu sur l’environnement. Au contraire, les Feng Shui personnel et symbolique se concentrent principalement sur les personnes, et tous les changements sont basés sur des intérêts et choix personnels.

De plus, vous pouvez jeter un coup d’œil à ce site Internet, sur lequel Jayme Barrett, conseillère Feng Shui et auteure de l’ouvrage « Feng Shui Your Life », nous explique comment transformer son espace et sa vie en dix étapes grâce au Feng Shui. Ces étapes consistent notamment à libérer l’espace, à apporter la nature à l’intérieur et à utiliser de l’espace pour des activités saines et sans stress, telles que le yoga et la méditation.

Enfin, juste pour le plaisir, voici une vidéo donnant une prévision basée sur le zodiaque chinois pour l’année 2019 :

Que pensez-vous du zodiaque, de la divination et du Feng Shui ? Qu’est-ce qui est essentiel pour vous lorsque vous aménagez vos espaces de vie ?

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication