Des installations accessibles qui vous feront rire ou pleurer

Vous savez, on dit souvent qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on trouve sur Internet. L’autre jour, j’ai vu ces images en ligne. J’aimerais tellement vous dire qu’elles ne sont pas véridiques, mais j’ai bien peur qu’elles le soient :

Nous ne recommandons pas l'itinéraire panoramique

Suivre cette route ne vous mènerait pas très loin.

Heureusement que j’ai mon fauteuil roulant à compression latérale !

À qui profite cet écart ? Des accros de l'adrénaline ?

Cette place de parking n'est pas pour les handicapés; elle est handicapée.

Ce panneau demande aux autres de garder la rampe dégagée mais fait une exception pour lui-même.

Je m’apprête à partager avec vous davantage de photos de situations ridicules en termes d’accessibilité auxquelles j’ai été confrontée lors de mon retour à Hong Kong en novembre dernier. Je ne suis pas une utilisatrice de fauteuil roulant, je suis une mère qui se déplace avec une poussette. Un grand nombre de ces situations m’agacent pourtant tout autant.

Échec de l’accessibilité n° 1 : le challenge de la vessie

Photo prise au parc de Kowloon, un des parcs publics populaires à Hong Kong.

« En réparation », et les prochains WC accessibles ne sont pas en vue. Ne jamais aller aux toilettes à la dernière minute ! #ThingsDisabledPeopleKnow

Échec de l’accessibilité n° 2 : les ascenseurs ne sont pas des ascenseurs

La situation concernant les ascenseurs à Central, le quartier des affaires à Hong Kong.

Je n’ai jamais été aussi déçue par des ascenseurs.

Nous avons passé une journée éprouvante à visiter Central. Dans ce quartier des affaires également touristique, nous nous sommes heurtés soit à des ascenseurs hors service, soit à des ascenseurs qui nécessitaient de demander de l’aide pour fonctionner. Finalement, nous avons porté nous-mêmes la poussette et descendu les escaliers.

Je suis maintenant curieuse de savoir combien temps cela aurait pris pour que nous obtenions une aide si nous avions appuyé sur le bouton « demander de l’aide ». Pourquoi un ascenseur qui n’est pas automatique a-t-il été installé ici ? Est-ce si difficile d’obtenir l’accessibilité et l’indépendance dans le même temps ? #AbleNotDisabled

Échec de l’accessibilité n° 3 : précieux ascenseurs

Regardez le plan d’aménagement de cette gare :

Finalement, une multitude d’ascenseurs ! Ah non, attendez, en fait il n’y a que trois ascenseurs dans toute la gare et seulement l’un d’entre eux peut vous conduire au quai.

Voilà quelle fût notre expérience : pour arriver sur le quai, il fallait franchir les portiques avec les tickets payés. Nous avons donc franchi les portiques et avons cherché un ascenseur pour arriver sur le quai… mais oups ! L’ascenseur était de l’autre côté de la gare. Pour prendre cet ascenseur, nous avons donc à nouveau du franchir les portiques avec de nouveaux tickets payés. #WheelchairLife

Échec de l’accessibilité n° 4 : un rappel exaspérant

Le summum du ridicule de notre expédition : nous sommes à plusieurs reprises tombés nez à nez avec la vidéo promotionnelle suivante dans les gares. Cette vidéo est diffusée dans la gare pendant toute la journée pour rappeler aux personnes avec des poussettes ou des bagages imposants qu’il est important de prendre l’ascenseur.

La vidéo ferait moins figure de plaisanterie s’ils avaient d’abord réellement amélioré l’accessibilité des gares. #BreakingBarriers

Échecs de l’accessibilité : une compilation à l’échelle mondiale

Quelles sont les installations « accessibles » les plus ridicules que vous ayez vues ? Qu’est-ce qui devrait être fait pour améliorer l’accessibilité de façon générale ?

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication