• La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

  • La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

  • La communauté online pour les personnes ayant une lésion de la moelle épinière, leur famille et leurs amis

Rendez-vous galant avec une personne handicapée – «Pourquoi pas?» ou «Pourquoi? Non!»

À quel point cela est-il difficile d’avoir un rendez-vous galant avec une personne avec ou sans handicap?

Avoir un rendez-vous galant avec une personne handicapée, ou pas – voilà un thème qui n’est pas nouveau. Alors que les technologies d’assistance et les traitements médicaux continuent d’émerger et d’évoluer, la façon dont les personnes qui ne sont pas en situation de handicap perçoivent celles qui le sont semble changer beaucoup plus lentement. Les doutes et les incompréhensions relatives au handicap sont toujours un obstacle au développement des relations entre les personnes sans handicap et celles qui en ont un. Ces relations peuvent pourtant être tout aussi romantiques et épanouies.

Trois personnes en situation de handicap originaires du Royaume-Uni ont partagé leur expérience des relations romantiques en ligne et en face à face avec le journal anglais « The Guardian ». Comme beaucoup d’autres, elles ont tenté leur chance sur des plateformes de rencontre en ligne afin de trouver un partenaire. De nombreuses personnes partagent les mêmes doutes. Certains hésitent à mettre une photo de profil laissant apparaître leur handicap. D’autres se demandent quel sera le meilleur moment pour révéler leur handicap à leur conquête en ligne.

Le pire, c’est que les choses tournent rarement bien, quel que soit le moment où le handicap est révélé. Difficile de gagner des bons points pour son honnêteté en annonçant le handicap dès le début. La plupart des personnes sans handicap ne sont alors plus intéressées, ou comme cela a été dit dans l’article, elles s’inquiètent que les personnes ayant un handicap ne puissent pas avoir de relations sexuelles.

Avec un peu de chance, la partie qui se déroule en ligne se passe bien, mais tout le monde n’est pas assez chanceux pour continuer la relation également hors ligne. Dans l’article, une femme partage sa terrible expérience. L’homme qu’elle avait rencontré en ligne 8 mois auparavant a commenté la sévérité de son handicap au cours du premier (et dernier) rendez-vous en face à face : « Chérie, tu as dit que tu boitais et que c’était léger mais c’est beaucoup plus qu’un simple boitement et ça n’a rien de léger. On ne peut pas s’en sortir, de ça ! »

Découvrez plus de moments singuliers vécus par les personnes en situation de handicap lorsqu’elles ont un rendez-vous galant avec celles qui ne le sont pas dans cet article : « Disabled dating on Tinder: People ask if I can have sex ».

Pourquoi se concentrer sur le handicap d’une personne et non pas sur toutes ses autres qualités?

En réalité, cela n’est pas si surprenant que les personnes qui n’ont pas de handicap soient décevantes au cours de leur rendez-vous galant avec celles qui ont un handicap.

D’après une enquête menée en 2015, seuls moins de 10 % des Britanniques sans handicap ont déjà pris l’initiative d’un rendez-vous galant ou assisté à un tel rendez avec une personne handicapée. Nombreux sont ceux qui sont freinés par leur manque de connaissances sur le handicap et la peur du malaise dans l’interaction avec une personne handicapée.

Et en fait, c’est compréhensible. Pour ma part, j’apprends souvent des choses sur le handicap, particulièrement dans le cadre de mon activité au sein de la Recherche suisse pour paraplégiques, où je rencontre quotidiennement des personnes en fauteuil roulant. Bien que je n’aie jamais vraiment de contact personnel routinier avec elles, je pensais qu’une relation serait tout à fait possible.

Jusqu’à ce que, récemment, je partage mon bureau avec un nouveau collègue en fauteuil roulant. Tout semble bien se dérouler, et nous nous entendons bien. Cependant, je m’étonne de constater le sentiment d’incertitude que je ressens encore parfois face à ce collègue. L’autre jour, par exemple, je me suis dit : « Mon collègue semble avoir besoin d’aide. Est-ce que je devrais l’aider ? Peut-être qu’il a simplement l’air en difficulté mais qu’il n’a en réalité pas besoin d’aide ? Mon collègue me demanderait certainement un coup de main s’il en avait besoin ? ».

La situation est complexe lorsque vous voulez traiter votre collègue en fauteuil roulant exactement comme les autres, mais que vous n’êtes pas certain de la manière et du moment d’agir de façon appropriée ! Cela me fait réaliser que la prise de conscience du handicap n’est qu’une première étape. Créer plus d’opportunités permettant aux personnes avec et sans handicap de se mélanger, d’apprendre à se socialiser et à s’entraider, voilà la prochaine étape requise !

Que suggérez-vous pour permettre aux personnes avec et sans handicap de mieux se rapprocher ? Quelles sont vos expériences des rendez-vous galants avec des personnes sans handicap ? Nous aimerions connaître votre point de vue. Joyeuse Saint-Valentin !

[traduction de la publication originale en anglais]

Évaluez cette publication

Comments (1)

This comment was minimized by the moderator on the site
Bonjour et merci pour votre article!
Je crois que tout est bien résumé à propos des rencontres "en ligne". J'ai aussi fait des expériences virtuelles il y a une vingtaine d'année. J'adorais tchatter, faire des rencontres sur internet et...
Bonjour et merci pour votre article!
Je crois que tout est bien résumé à propos des rencontres "en ligne". J'ai aussi fait des expériences virtuelles il y a une vingtaine d'année. J'adorais tchatter, faire des rencontres sur internet et j'adorais n'avoir plus cette barrière du handicap. Je n'en parlais pas et c'était comme si, enfin, j'étais considérée normalement. Je pouvais être quelqu'un d'autre!
Bien entendu, il y a eu aussi ces moments où j'avais envie de rencontrer la personne en vrai. Se sont posées alors exactement ces questions: dois-je lui dire? ou pas? comment réagirait-il? voudrait-il quand-même de moi?
Les rencontres du virtuel au réel n'ont finalement jamais été satisfaisantes, parce que je crois qu'elles ont toujours été idéalisées, fantasmées de part et d'autre. Ces relations ne sont pas spontanées, et pour moi, dénuées d'expression, même si parfois, les sentiments et émotions ressenties sont bien réels, eux.
La clé du rapprochement c'est pour moi une rencontre, une confrontation en réel. Le handicap n'est pas caché, même s'il est sûrement mal compris au départ.
La magie opère, ou la magie n'opère pas. C'est parfois plus qu'un corps, qu'une voix, qu'un vécu. C'est une alchimie inexplicable, mais bien réelle pourtant.
Les nouvelles rencontres (amicales ou amoureuses) sont souvent inconfortables, mettent mal à l'aise, nous mettent dans la confusion: est-ce qu'on plait à l'autre? Qu'est-ce qu'il peut bien penser de moi? J'ai dit des choses si bêtes! Pourquoi je lui ai raconté ça? J'ai un truc dans les dents, il l'a sûrement vu! J'ai pas vu le temps passé! J'ai l'impression de le connaître depuis si longtemps! Cette personne est géniale! Cette personne me plaît!
Bien sûr les nouvelles rencontres nous font nous interroger sur la vie de l'autre, et le handicap soulève tout un tas de questions chez l'autre. Je crois aussi que le handicap, s'il est mal perçu ou qu'il fait fuir certains, n'est pas toujours un frein non plus. Si la personne est là, nous parle et nous écoute, c'est que la première étape est déjà franchie.
Pour ma propre expérience, plus vite on me demandait "ce que j'avais eu", plus vite le malaise était dissipé. Certaines personnes n'hésitent pas à poser plein de questions, certaines personnes attendent qu'on en parle. Et le fait est que: on est obligé d'en parler et c'est ceci même qui détend l'atmosphère.
Est-ce que pour autant, on va tout de suite se poser des questions sur la vie sexuelle de l'autre, sur sa potentielle impuissance, sur ses désirs cachés, sa manière de s'y prendre ou que sais-je? non, je ne pense pas! Certaines choses se disent, d'autres s'expérimentent malgré la peur de l'inconnu.
 
Votre remarque par rapport à votre collègue est quelque chose que de très courant. Vous devriez à mon avis attendre qu'elle vous demande de l'aide si elle en a besoin. Et vous devriez lui offrir votre aide si cela vous fait plaisir ou si vous pensez qu'elle est en difficulté. Mais vous devriez surtout en parler, car ça, et seulement ça vous permettra de comprendre mieux les choses et d'arrêter de vous poser des questions :-)
Je me rappelle une fois une collègue qui me disait: "je ne sais jamais bien si je dois te tenir la porte ou pas". Et je lui ai répondu "je ne sais jamais trop si j'ai envie ou si j'ai besoin qu'on me tienne la porte ou pas!"
 
 
Read More
There are no comments posted here yet
Forum
Réponses les plus récentes
103 Aminetta
Douleurs neurologiques
Bonjour Aminetta et bienvenue sur la communauté aussi de la part de l'équipe de la Paraplegie Community! Pourriez-vous peut-être nous donner...
2 claudia.zanini 6/05/20
366 nevea
La Laponie finlandaise en chaise roulante: une destination qui en effraie...
Chère Nevea Merci beaucoup pour ce beau compliment, que je transmets volontiers à Claudia, car elle a fait la traduction pour moi. 😉...
4 Johannes 21/03/20
536 nevea
Comment utiliser les pédales d'un piano, sans pouvoir utiliser ses jambes?
Effectivement, CanAssist ne propose pas leur matériel à la vente! En espérant que ca se développe par chez nous un jour...
3 nevea 21/01/20
509 nevea
Stress post-traumatique
Merci pour ce témoignage! En effet, on est tous plus ou moins traumatisé et en état d'alerte permanent... est-ce qu'on peut y remédier? Pour...
2 nevea 21/01/20
Demandez à l’expert
Réponses les plus récentes
836 Angelique
1 ANKS 14/12/19
769 Monika93
1 ANKS 13/11/19
1059 Monika93
6 odyssita 18/10/19

Blog
Publications du blog les plus récentes
« Je ne pense pas qu’on joue différemment »
Il y a 12 ans, Delphine Kalbermatten a eu un accident de vélo qui l'a laissée tétraplégique. Aujourd'hui, elle est mère d'un garçon de 2 ans.
0
kitwan 11/05/20 Dans Société
Pourquoi l’inclusion des personnes handicapées importe aux entreprises
Reconnaître la valeur de la plus vaste minorité au monde
0
Simea_ 23/05/20 Dans Science
La thérapie aquatique
Qu’apporte-t-elle aux personnes paraplégiques ?
0
Wiki
Les plus souvent lus
La peau et les points de pression
Comment apparaissent les points de pression ? Une pression prolongée ou une forte pression de courte durée sur une zone particulière de la peau provoque une réduction du flux sanguin dans les tissus de la peau. Apparaît alors une rougeur locale...
Expectoration et mobilisation des sécrétions
L’expectoration des sécrétions est très importante afin de pouvoir respirer librement. Tousser est un réflexe de protection pour désencombrer les voies respiratoires afin de libérer les glaires et de les expulser par les voies respiratoires. Pour...
Les thromboses veineuses
Qu’est-ce qu’une thrombose et comment se forme-t-elle ? Par thrombose veineuse, on entend la formation d’un caillot de sang (thrombus1) (A) dans une veine, ce qui provoque l’apparition d’un goulot d’étranglement et vient oblitérer (boucher) la...

Notre communauté
Sujets les plus récents
11/05/20 Dans Actuelles
Vadémecum - Chapitre 8 : Théories du complot : comment les reconnaître ?
La situation courante de la pandémie de COVID-19 est très incertaine et de nombreuses questions restent ouvertes. L'une d'entre elles est la question de savoir comment tout a commencé et d'où vient...
0
25/05/20 Dans Actuelles
Vadémecum - Chapitre 9 : Les médias sociaux : quand l'information nous...
Voici un nouveau chapitre du Vadémécum pour l'information. Aujourd'hui, le thème sont les médias sociaux. Si au début il n'étaient utilisé que pour rester en contact avec les amis, maintenant leur...
0
19/05/20 Dans Actuelles
«Crip Camp»: le documentaire sur la "Woodstock pour les jeunes...
Le documentaire "Crip Camp : la révolution des éclopés" (disponible sur Netflix, avec sous-titres en français) raconte l'histoire du Camp Jened, un camp d'été pour jeunes handicapés, qui a été le...
0

Contact

Recherche suisse pour paraplégiques
Guido A. Zäch Strasse 4
6207 Nottwil
Suisse

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
T 0800 727 236 (de la Suisse, gratuit)
T +41 41 939 65 55 (d’autres pays, payant)

Faites partie de la Communauté – inscrivez-vous maintenant!