Le sport de balle le plus populaire au monde est également possible en fauteuil roulant électrique. La Suisse a encore du retard à rattraper en la matière

Le football en fauteuil roulant ? Cela existe. Le « powerchair football », également appelé « foot fauteuil », est encore inconnu du grand public, mais ce sport connaît une popularité et une professionnalisation croissantes dans le monde entier. Une évolution qui, espérons-le, prendra bientôt son essor en Suisse également.

Tout est différent et pourtant beaucoup de choses sont identiques

Le nom de ce sport provient du fauteuil roulant électrifié avec lequel les sportifs manœuvrent sur le terrain. Les règles de base du jeu suivent celles du football ordinaire : les deux équipes se composent chacune de trois joueurs de champ et d’un gardien de but. Le jeu se déroule sur deux fois 20 minutes sur un terrain de basket-ball. Le but est constitué de deux poteaux situés à six mètres l’un de l’autre. La balle de jeu, de la taille d’un ballon de basket, est passée à un coéquipier, dribblée ou envoyée dans le but adverse à l’aide d’un support spécial à l’avant du fauteuil roulant. Voici une vidéo (en anglais) qui illustre bien les principales règles du powerchair football :

Étant donné qu’un fauteuil roulant électrifié peut être piloté de différentes manières, le powerchair football est l’une des rares disciplines ouvertes aux personnes souffrant de handicaps physiques très lourds. L’Australien Abdullah Karim, qui a été élu meilleur joueur lors des derniers championnats du monde, pilote son fauteuil roulant à l’aide de ses pieds. À propos de la sensation de jouer sur le terrain, il dit

« Nous oublions que nous sommes dans un fauteuil roulant et nous nous battons comme le font les joueurs de football normaux. »

La popularité de son « grand frère » et la possibilité de réunir dans le jeu des joueurs jeunes et moins jeunes souffrant de différents handicaps ont rendu le powerchair football très populaire. Dans le monde entier, il s’agit du sport le plus répandu pour les utilisateurs de fauteuils roulants électriques et du sport pour handicapés qui connaît la plus forte croissance dans son ensemble.

Le long chemin vers des règles uniformes

Ce sont probablement des enseignants français inventifs qui, dans les années 1970, ont eu pour la première fois l’idée de rendre le football accessible aux élèves physiquement très handicapés grâce à des scooters électriques. Peu de temps après, le Canada a également développé de manière indépendante sa propre version de ce sport sous le nom de « power soccer ».

Les versions française et canadienne se sont répandues dans d’autres pays, qui ont à leur tour adapté le mode de jeu à leurs propres besoins, notamment le Japon et l’Angleterre. Des ligues nationales se sont formées et les types de jeu ont continué à évoluer. Pendant plus de 25 ans, quatre types de football en fauteuil roulant électrique ont coexisté, avec des règles parfois très différentes, sans trop se connaître.

Ce n’est qu’en 2005 qu’un processus visant à établir des règles uniformes au niveau mondial a été lancé. Des équipes de quatre pays (France, Japon, Angleterre et États-Unis) se sont présentées mutuellement leurs règles et leur façon de jouer. Après de longues discussions, les participants se sont mis d’accord pour utiliser les règles anglaises comme base de l’uniformisation internationale du sport. Les règles ont été testées et affinées lors de nombreuses réunions et d’un tournoi test.

Malgré un fort développement, le football en fauteuil roulant n’est pas encore paralympique

En 2006, la Fédération Internationale de Powerchair Football Association (FIPFA), dont le siège est à Paris, a été créée. Grâce à l’uniformisation des règles, trois championnats du monde ont pu être organisés depuis lors, le dernier en 2017 en Floride, aux États-Unis. La prochaine Coupe du monde vient d’être repoussée d’un an et devrait avoir lieu en octobre 2023 à Sydney, en Australie. Voici les moments forts du match France-Argentine lors de la dernière Coupe du monde (avec de nombreux buts magnifiques 😀):

La FIPFA a demandé à plusieurs reprises d’inclure le powerchair football dans la liste des disciplines paralympiques. Cela a été refusé, également pour les prochains Jeux paralympiques de 2024 à Paris, car certains critères d’inclusion ne sont pas encore remplis. Il est souhaitable que ce beau sport soit bientôt présent aux Jeux paralympiques.

Les équipes se sont organisées en ligues professionnelles non seulement au niveau mondial, mais aussi au niveau européen et national. L’European Powerchair Football Association (EPFA) regroupe douze fédérations nationales. Elle organise régulièrement des compétitions : ainsi, lors de l’EPFA Cup 2022, qui aura lieu du 21 au 27 août à Genève, les équipes d’Allemagne, d’Italie, d’Autriche, d’Écosse, d’Espagne et de Suisse s’affronteront. Si vous avez le temps, allez regarder un match ! 😉

En Suisse, il y a encore de la marge

Dans certains pays, la professionnalisation du powerchair football est déjà bien avancée. En France, la Commission Sportive du Foot Fauteuil a créé trois divisions nationales avec plus de 30 équipes au total. Les équipes peuvent être promues ou reléguées dans la division suivante par le biais d’une relégation. De même, aux États-Unis, où ce sport est appelé power soccer, il existe quatre ligues hiérarchisées, elles-mêmes reliées entre elles par la relégation.

En comparaison, le powerchair football organisé en Suisse est à la traîne, bien qu’il ait été relativement tôt membre de la FIPFA. L’équipe nationale suisse a participé à la Coupe du monde de la FIPFA en 2011, mais n’a obtenu que la dernière place. Lors de la dernière Coupe du monde en 2017, il n’y avait pas de représentant suisse; c’est la France qui a remporté la victoire devant les États-Unis et l’Angleterre.

schweizer nationalteam im powerchair fussball 2018

L’équipe nationale suisse en 2018. (Source : https://www.swisspfa.ch)

La ligue suisse Swiss Powerchair Football Association ne compte que deux équipes romandes, « Les Egles » de Vevey et « Les Phoenix » de Genève. Il n’y a pas encore de délégation de Suisse alémanique. Il reste à espérer que le powerchair football aura bientôt le vent en poupe dans notre pays également.

schweizer powerchair fussball team les egles aus vevey 2018

L’équipe des « Egles » de Vevey. (Source : https://www.swisspfa.ch)

Avez-vous déjà entendu parler du powerchair football ? Seriez-vous tenté(e) d’essayer ce sport ?

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication