Relevez le défi de ces activités à forte teneur en adrénaline !

Les sports extrêmes sont généralement considérés comme des sports relativement dangereux et excitants. Ils impliquent souvent vitesse, altitude, efforts physiques importants et équipement très spécifique.

Tout le monde ne sait pas que les personnes à mobilité réduite ne disposent pas d’un choix nécessairement plus restreint que les personnes valides en la matière. En réalité, les sports extrêmes que vous pouvez pratiquer en fauteuil roulant ou même sans votre fauteuil roulant sont très variés. Jetons un coup d'œil à certains d'entre eux et faites-vous votre propre idée.

Saut en tandem

Vous cherchez à pratiquer un sport sans votre fauteuil roulant ? Essayez le saut en parachute. Pendant le saut en tandem, vous serez harnaché en toute sécurité par un moniteur de parachutisme qualifié et guidé tout au long de votre saut.

Beaucoup trouvent le saut en tandem incomparable en raison de la sensation spéciale qu’il procure d’utiliser et de ne pas utiliser son corps pendant la chute libre. Un utilisateur de fauteuil roulant a partagé ses impressions après son saut : « Se déplacer extrêmement vite en utilisant son corps comme véhicule et sans consommer la moindre énergie est une sensation exaltante ».

Comme l'adaptation et le type d'atterrissage varient en fonction du handicap, le saut nécessite des préparations spéciales. Tout cela peut être réalisé par des entreprises spécialisées. Par exemple, une entreprise en Allemagne propose des sauts en tandem pour les personnes paraplégiques. Cette vidéo montre à quoi ressemble un tel saut :

Parapente

Si sauter en parachute est trop extrême pour vous, vous pouvez essayer le parapente. Au lieu d'une chute libre incroyablement rapide, le parapente vous offre plus de temps pour profiter de votre environnement tout en planant dans le ciel dans votre fauteuil roulant.

En tant qu'utilisateur de fauteuil roulant, vous pouvez faire du parapente seul ou en tandem. Dans les deux cas, vous aurez besoin d'un fauteuil roulant à trois roues spécialement prévu à cet effet. Fluso une école de parapente en Suisse, propose des stages de parapente en solo et en tandem.

Voici la vidéo d'une femme qui fait du parapente en solo en fauteuil roulant à Mauborget, dans le canton de Vaud en Suisse.

Hard Core Sitting

Comme le suggère le mot « Hard Core », ce sport implique bien plus que simplement s’asseoir !Le « Hard Core Sitting » est un terme créé par Aaron Fotheringham pour tous les sports extrêmes en fauteuil roulant, mais il est principalement utilisé pour faire référence au skateboard en fauteuil roulant. Aaron Fotheringham est né avec un spina bifida et se déplace en fauteuil roulant depuis l'âge de 8 ans. Son nom est associé à de nombreux records et à des performances étonnantes en skateboard en fauteuil roulant. Par exemple, il est entré dans l'histoire avec le premier salto arrière en fauteuil roulant jamais réalisé.

Comparativement à l'époque où Aaron a commencé à pratiquer le skateboard en fauteuil roulant, le choix en équipements spéciaux tels que les barres de grind et les fauteuils roulants avec suspension est aujourd’hui bien plus vaste. La suspension adoucit le roulement et amortit la plupart des chocs à l'atterrissage, rendant ce sport plus sûr qu'avant.

David Lebuser, le premier skateboarder en fauteuil roulant professionnel en Allemagne, a dit un jour dans une interview : « Les skateparks sont des endroits où on peut se tester. Des endroits où on tombe et se relève, tombe et se relève. » Dans la vidéo suivante, il montre l'excitation qui va de pair avec le hardcore sitting ou « WCMX », un autre terme courant pour désigner le skateboard en fauteuil roulant :

Rugby en fauteuil roulant

Le rugby conventionnel n'est généralement pas considéré comme un sport extrême. Cependant, il n’en va pas de même du rugby en fauteuil roulant. Appelé originellement « murderball », le rugby en fauteuil roulant est certainement l'un des sports de contact en fauteuil roulant les plus extrêmes et les plus agressifs.

Inventé au Canada dans les années 1970, le rugby en fauteuil roulant combine des éléments du rugby, du basketball et du handball. En équipe de quatre, les joueurs s'affrontent pour porter le ballon au-delà de la ligne de but de l'équipe adverse. Les joueurs sont autorisés à utiliser leur fauteuil roulant pour bloquer et retenir leurs adversaires. Les équipes et les compétitions sont mixtes.

Le rugby en fauteuil roulant est pratiqué dans plus de 25 pays et c'est un sport officiel des Jeux paralympiques d'été depuis 2000. Au fil des ans, le Centre suisse des paraplégiques (CSP) de Nottwil a également accueilli de nombreux matches de qualification pour les championnats du monde de l'IWRF et des tournois internationaux de rugby Lowpoint.

L'an dernier, Swiss Wheelchair Rugby a réalisé une vidéo au CSP dans laquelle des joueurs de différentes équipes nationales de rugby en fauteuil roulant ont partagé leurs expériences :

Quelles sont vos expériences en sports extrêmes ? Si vous n'en avez pas, auriez-vous envie d’essayer ?

[traduction de la publication originale en anglais ; merci à kitwan pour l'édition de l'article original]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication