Lorsque nous lisons ou écoutons des nouvelles qui parlent de ce qu'est le COVID-19, de sa propagation et de sa prévention, ou qui font des prédictions sur l'évolution de la maladie et son impact, nous devrions avant tout nous poser la question suivante : qui parle ?

Pour répondre à cette question, il faut:

  1. Comprendre qui l'a dit. Si vous ne connaissez pas le nom, le prénom et la qualification de la personne qui parle (ou écrit), évitez de suivre ses conseils ou de partager le message.
  2. Vérifier du la personne a la compétence pour parler. Si l'on parle de prévention et de traitement, la personne qui parle doit avoir une formation en médecine ou similaire.
  3. Evaluer si la personne présente son point de vue ou rapporte des preuves scientifiques indiquant la source (par exemple une université ou un institut de santé publique). Le point de vue d'un individu, même s'il est un expert, n'est pas généralisable.
  4. Se rappeler que les preuves scientifiques ne sont généralement pas fondées sur une seule donnée. Afin de consolider les preuves scientifiques et atteindre un consensus, de nombreuses études sont nécessaires. Elles permettent de comprendre un phénomène en tenant compte de tous les facteurs.
  5. Se référer aux sources et institutiones officielles, telles que l'Organisation Mondiale de la Santé ou l'Office Fédéral de la Santé Publique. Les informations qu'ils partagent sont basées sur des preuves scientifiques qui font l'objet d'un consensus.

Si nous ne sommes pas en mesure de vérifier ces aspects, nous pouvons faire cette évaluation en famille ou avec des amis, afin d'éviter de suivre des conseils et de partager des informations fausses, incomplètes ou non pertinentes.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication