Les personnes en fauteuil roulant sont plus exposées au risque de contracter des infections qu’il faut alors traiter par des antibiotiques. Or, la prise d’antibiotiques augmente le risque de devenir porteur de germes multi-résistants.

Comment devez-vous vous comporter afin que ces germes multi-résistants ne soient pas une source de problèmes pour vous ?

Les bactéries multi-résistantes, de quoi s’agit-il ?

Les bactéries sont présentes en grand nombre sur la peau et les muqueuses (de la bouche, du nez, etc.) de tout un chacun. Leur présence est absolument normale et utile, car elles constituent une protection naturelle contre les germes pathogènes. Certaines bactéries ont cependant développé des résistances aux antibiotiques au fil du temps. De ce fait, en cas d’infection, l’antibiothérapie ne peut pas agir, ou de façon insuffisante. À l’hôpital, les patients colonisés par l’un de ces germes résistants sont informés quant aux mesures de protection nécessaires et ils reçoivent les instructions qu’ils doivent observer. Parallèlement, le personnel médical tout entier prend des dispositions de protection spécifiques supplémentaires (appelées soins d’isolement) afin d’empêcher toute transmission à d’autres patients, aux visiteurs et au personnel.

En général, les germes multi-résistants ne sont pas problématiques chez les personnes en bonne santé. Mais dès que l’on est affaibli, de quelque façon que ce soit – par exemple à cause d’une escarre, à cause d’une maladie des voies respiratoires ou du fait des cathétérismes réguliers –, il peut arriver que l’organisme ne soit plus en mesure de combattre les agents pathogènes et la colonisation ou l’infection peut devenir persistante.

Les mains constituent la voie de transmission principale

Les bactéries peuvent survivre relativement longtemps, même sur les surfaces. En touchant ces dernières, les mains se contaminent, et c’est par cette voie que les bactéries pénètrent dans l’organisme, dans le nez, sur la muqueuse de la bouche ou dans la vessie par le biais d’une sonde. De même, elles peuvent se transmettre à d’autres personnes lorsque l’on tousse ou que l’on éternue.

La désinfection des mains est la principale mesure à prendre pour empêcher la dissé-mination et la transmission des bactéries. C’est pourquoi il est très important de vous laver régulièrement les mains ou de les désinfecter. Vous devez aussi nettoyer régu-lièrement les poignées de votre fauteuil roulant.

Que faut-il prendre en considération lors d’un séjour en milieu hospitalier ?

La source de danger principale est le personnel hospitalier, les visiteurs et les proches.

Le personnel hospitalier est soumis à des directives strictes liées à la désinfection des mains. Veillez à ce que le personnel soignant de l’hôpital se désinfecte les mains notamment avant

  • qu’il vous soigne ou qu’il mette en œuvre des traitements pour vous,
  • qu’il touche aux objets se trouvant dans votre environnement personnel avant les examens de santé.

Aidez à faire respecter ces directives en abordant la question avec tout membre du personnel qui ne les aurait pas respectées.Vous pouvez également inciter vos proches, connaissances et amis à se désinfecter les mains car c’est votre protection qui est en jeu !

Le bon comportement à adopter vis-à-vis des personnes porteuses de germes multi-résistants

À l’hôpital, vous croisez parfois des personnes qui portent un masque de protection leur couvrant la bouche et le nez. Le port du masque n’est impératif que si ces personnes porteuses de germes multi-résistants sont en contact étroit avec d’autres personnes. En effet, c’est surtout en toussant et en parlant que les germes peuvent se transmettre à cause des gouttelettes de salive projetées. Notre recommandation : gardez une distance minimale de 1,50 mètre de votre interlocuteur, cela vous permettra de vous protéger vous-même des germes pouvant circuler.

Les personnes qui ont l’obligation de porter un masque de protection sur la bouche doivent toujours en être munies dès qu’elles quittent leur chambre. Le masque doit recouvrir complètement le nez et la bouche, sinon la protection n’est pas garantie. Ce n’est que lorsqu’elles se déplacent en dehors de l’hôpital et qu’elles ne se trouvent pas en groupe que ces personnes peuvent enlever leur masque.

Si vous respectez ces conseils, les germes multi-résistants ne seront pas un danger pour vous.

Motivez les autres patients autour de vous à se comporter de manière appropriée ; cela protège tout le monde.

Comment se frictionner les mains pour bien les désinfecter

16 170 03 Management von Komplikationen FR Seite 10

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication