To Homepage
Corps & complications

Instructions pour la thérapie respiratoire

Hyperinsufflation

Objectif

L’hyperinsufflation (air stacking) est une technique respiratoire qui a pour but que les poumons se gonflent de manière autonome. Grâce à cette technique, le thorax garde son élasticité ainsi qu’une bonne aération. En outre, des sécrétions peuvent être mobilisées ainsi.

Utilisation

De l’air est insufflé progressivement dans les narines jusqu’à ce que les poumons soient remplis. Ensuite, l’air est retenu un court instant (2 à 3 secondes) afin qu’il puisse bien se répandre dans les poumons. Après cette « retenue inspiratoire », l’air est expiré progressivement. L’expiration peut aussi se faire directement à l’aide d’un respirateur Acapella.
Si la patiente ou le patient dispose d’un ballon de ventilation, il est possible de compléter l’inspiration avec ce dernier (après chaque respiration ou une fois après l’hyperinsufflation).

Vidéo d’apprentissage Explications sur l’hyperin­sufflation

Acapella

Objectif

Cet appareil pour thérapie respiratoire est utilisé en cas de formation importante de sécrétions ou de sécrétions particulièrement tenaces qui ne peuvent que difficilement être mobilisées. Une expiration homogène et prolongée avec l’Acapella produit des vibrations qui liquéfient les sécrétions et qui les rendent plus mobiles. Avec l’expiration contre une résistance, les bronchioles restent plus longtemps ouvertes et les sécrétions peuvent plus facilement être évacuées hors des voies respiratoires.

Utilisation

Expirer au moins 10 fois de manière régulière et aussi longtemps que possible pour que des vibrations puissent se produire. Répéter après une courte pause (suggestion : trois séries de dix). Les deux appareils (bleu et vert) doivent obligatoirement être réglés sur le niveau 4 ­(s’assurer d’une fréquence de vibration optimale pour la mobilisation des sécrétions).

Vidéo d’apprentissage Utilisation de l’Acapella

850 4598x be

Important

Après utilisation, nettoyer l’embout buccal à l’eau chaude. Remplacer l’appareil tous les trois mois ou en cas de salissures ou ­d’infections.

Powerlung

Objectif

Entraînement de la musculature inspiratoire et expiratoire

Utilisation

  • Mettre le pince-nez et placer l’embout entre les lèvres comme un tuba.
  • Avec l’intensité maximale, inspirer profondément contre la résistance avant ­d’expirer fortement par la bouche. Répéter 10 fois ­d’affilée au maximum et ­augmenter progressivement le nombre de séries (maximum 7 séries). Répéter 4 à 5 fois par semaine.
  • Important : cet entraînement doit être ­fatigant !

powerlung 1
Appareil d’entraînement respiratoire « PowerLung »

powerlung 2
Appareil d’entraînement respiratoire « Powerbreathe » avec pince-nez

Powerbreathe

Objectif

Grâce à l’entraînement des muscles respiratoires, la musculature inspiratoire est renforcée. Cela mène à une augmentation du volume inspiratoire et, ainsi, à une amélioration de la fonction pulmonaire. Par ailleurs, il en résulte un accès de toux plus fort et, de ce fait, une meilleure mobilisation des sécrétions.

Utilisation

  • Mettre le pince-nez et placer l’embout buccal de manière à ne pas laisser passer l’air.
  • Avec l’intensité maximale, inspirer par la bouche contre la résistance, expirer ­lentement. Répéter au maximum 10 fois ­d’affilée, augmenter progressivement le nombre de séries (maximum 7 séries).
  • Important : cet entraînement doit être fatigant !
  • Augmenter régulièrement la résistance (dès que l’effort subjectif diminue).
  • L’objectif est un entraînement à intensité maximale. L’effort subjectif doit être d’au moins 15 sur l’échelle de Borg (6 à 20). Répéter 4 à 5 fois par semaine.

L’échelle de Borg

6 - aucun effort
7 - extrêmement facile
8
9 très facile
10
11 facile
12
13 moyennement difficile
14
15 difficile
16
17 très difficile
18
19 extrêmement difficile
20 effort maximal

Important

Retirer l’embout buccal chaque soir, le rincer à l’eau chaude et le laisser sécher. Si de la salive coule dans l’appareil, il peut être entièrement nettoyé à l’eau ou à l’alcool.

Gonflement thérapeutique avec un ballon de ventilation

Objectif

Le gonflement thérapeutique des poumons à l’aide d’un ballon de ventilation est utilisé pour atteindre une capacité pulmonaire maximale. Cela peut mener à un accès de toux plus important et, de ce fait, à une meilleure mobilisation des sécrétions. De plus, cela permet de maintenir la mobilité du thorax.

Utilisation

La patiente ou le patient inspire et, durant la phase d’inspiration, de l’air supplémentaire est insufflé synchroniquement dans les poumons à l’aide d’un ballon de ventilation. Pour ce faire, le ballon de ventilation est pressé d’une main. Une fois relâché, le ballon se détend et se remplit automatiquement d’air. Après quelques fois, la patiente ou le patient peut tenter d’expectorer ; en cas de besoin, effectuer une expectoration manuelle avec l’aide d’une personne.

Une possibilité de progression consiste à combiner le gonflement des poumons à l’aide du ballon de ventilation avec l’hyperinsufflation. Dans ce cas, plusieurs inspirations d’affilée sont faites à l’aide du ballon de ventilation sans expiration entre-deux. Il est conseillé d’effectuer le gonflement thérapeutique à l’aide du ballon de ventilation environ une fois par jour, 5 à 10 fois d’affilée.

Vidéo d’apprentissage Utilisation ­ d’un ballon de ventilation

Important

La soupape de surpression du ballon de ­ventilation doit toujours être ouverte durant le gonflement afin que la pression excédentaire puisse être évacuée. Un gonflement trop rapide peut mener à une hyperventilation.

beatmungsbeutel 1
Utilisation d’un ballon de ventilation avec masque

beatmungsbeutel 2
Ballon de ventilation avec embout buccal et masque

beatmungsbeutel 3
Utilisation d’un ballon de ventilation avec embout buccal et pince-nez

Sangle abdominale

Objectif

Aide à la respiration (par exemple aide à l’expectoration, capacité vitale) chez toutes les patientes et tous les patients sans motricité volontaire de la musculature abdominale

Indication

  • Patient-es avec accès de toux réduit
    • accès de toux significativement plus élevé avec bandage abdominal
  • Patient-es avec une fonction pulmonaire limitée
  • Patient-es avec une durée de volume sonore limitée
    • durée de volume sonore significativement plus longue avec un bandage abdominal
    • selon expérience clinique, voix plus forte grâce à l’utilisation d’un bandage abdominal

Mode d’action

  • Mécanique de la respiration améliorée grâce à l’augmentation de la pression intra-­abdominale
  • Diaphragme pressé vers le haut
  • Tension augmentée du diaphragme
  • Meilleure disposition pour l’inspiration

Instruction

  • Enfiler le bandage abdominal en position ­couchée sur le dos
  • Bien serrer le bandage abdominal, sinon il n’a aucun effet
  • Position du bandage abdominal entre la crête iliaque et l’arc costal
  • Contrôle de la peau, évent. enfiler une ­chemise fine en dessous (attention aux plis)

bauchgurt 1

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives