L’inhalation est un traitement de routine en cas d’affection aiguë ou chronique des voies respiratoires. On entend par thérapie par inhalation l’inhalation à visée thérapeutique de médicaments ou l’humidification thérapeutique des muqueuses tapissant les voies respiratoires. Elle permet de stimuler le mécanisme d’auto-nettoyage des poumons. Les secrétions visqueuses peuvent ainsi se fluidifier, ce qui facilite leur mobilisation. De plus, l’avantage est que les poumons sont ventilés de manière optimale puisque l’on inspire plus consciemment et donc plus en profondeur pendant l’inhalation.

Il est important de suivre à la lettre le traitement qu’impose la thérapie, sinon les médicaments risquent de ne pas pénétrer jusqu’à l’endroit où ils sont censés intervenir. La plupart des médicaments doit pénétrer profondément dans les poumons afin d’agir localement sur les bronches ou de passer dans le sang à travers les alvéoles.

La technique d’inhalation et la taille des gouttelettes jouent un rôle capital. Une simple inhalation de vapeur d’eau (bain de camomille, etc.) ne sert qu’à l’humidifier les voies respiratoires supérieures (région du nez et du pharynx), les voies respiratoires plus profondes, comme la trachée ou les bronches, n’en retirent quant à elles aucun bénéfice.

Pour une inhalation en profondeur, on a recours à des systèmes de nébulisation et des aérosols doseurs. Ces derniers permettent uniquement l’absorption de médicaments. Les nébuliseurs servent eux à humidifier également les voies respiratoires.

Pour une inhalation, vous avez besoin d’un nébuliseur ainsi que d’un kit d’inhalation comprenant un masque ou un embout pour la bouche. Quand on est intubé, on peut également fixer le kit d’inhalation directement sur le tube mount1.

16 170 06 Atemmanagement FR Seite 07

16 170 06 Atemmanagement FR Seite 08

Comment faire pour inhaler ?

  • Inhaler si possible en position assise afin de faciliter la dilatation des poumons.
  • Se concentrer pour réussir à respirer profondément et calmement.
  • Après l’inhalation, on peut effectuer des manipulations pour mobiliser les secrétions(notamment expectorer avec une assistance manuelle ou avec Cough Assist).
  • Respecter l’ordre et les intervalles de temps entre chaque inhalation afin qu’elles puissent agir comme il faut.

Quels médicaments inhaler ?

  • Médicaments dilatant les bronches (bronchodilatateurs)
  • Médicaments anti-inflammatoires (cortisone)
  • Médicaments expectorants (sécrétolytiques)
  • Antibiotiques

Lors de l’inhalation avec un masque, celui-ci doit être bien en place afin d’éviter toute irritation des yeux ou une inhalation imparfaite du médicament.

Nettoyage

Le kit d’inhalation doit être rincé à l’eau claire après chaque utilisation, conservé au sec, par exemple dans un sac en coton, et changé une fois par semaine.

Après avoir utilisé des solutions contenant de la cortisone, la cavité buccale doit être nettoyée (se rincer la bouche et la gorge, manger quelque chose ou se laver les dents) afin d’éliminer les résidus de médicaments et éviter la formation de champignons dans la cavité buccale et le pharynx.

1 rallonge de tube

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication