S’alimenter sainement, ce n’est pas uniquement satisfaire ses besoins nutritionnels, c’est aussi manger en fonction de ses habitudes, de ses préférences et d’une manière qui correspond à la vie qu’on mène, tout en faisant la place belle à une bonne qualité de vie et au plaisir.

Pendant les différentes phases de rééducation et tranches de vie d’une personne blessée médullaire, il est très important d’avoir une bonne alimentation pour éviter les complications liées à une mauvaise alimentation. Parce que les besoins nutritionnels varient d’un individu à l’autre, qu’ils évoluent tout au long de la rééducation et qu’ils peuvent se modifier à cause d’éventuelles complications, il est nécessaire de personnaliser l’apport nutritionnel de chaque personne.

Les étapes de la thérapie nutritionnelle

16 170 05 Koerperfuersorge FR Seite 27

Quels problèmes de santé peuvent surgir en cas de mauvaise alimentation quand on a une paralysie médullaire ?

La malnutrition

La malnutrition est liée à un apport alimentaire insuffisant. Votre corps n’a pas tout ce qu’il lui faut. Causes de la malnutrition :

  • manque d’appétit
  • problèmes de déglutition
  • contraintes psychiques
  • besoins nutritionnels accrus dus à une ou plusieurs maladies
  • stress métabolique

Effets de la malnutrition :

  • diminution du bien-être général
  • perte de masse musculaire et donc perte de puissance
  • diminution des défenses immunitaires, fragilité face aux maladies et aux infections
  • peau en mauvais état, risque de formation d’escarres, mauvaise cicatrisation
  • mauvaise gestion intestinale

Même les personnes en surpoids peuvent être concernées par la malnutrition, par exemple parce qu’elles souffrent d’une carence nutritionnelle bien spécifique (fréquent : manque de protéines, de substances minérales et de vitamines).

Le surpoids

Le surpoids peut avoir de graves conséquences pour les personnes blessées médullaires. Causes possibles du surpoids en cas de paralysie médullaire :

  • moins d’exercice physique
  • perte de masse musculaire
  • dépense énergétique moindre
  • facteurs psychiques comme la solitude, la frustration, le stress, etc.

Effets du surpoids :

  • diminution du bien-être général
  • maladies métaboliques corollaires comme le diabète sucré de type 2 ou troubles du métabolisme lipidique
  • transferts difficiles, entrave à la mobilité
  • points de pression (escarres)

Les problématiques en rapport avec la digestion

Le lien avec l’alimentation a déjà été abordé aux chapitres précédents traitant de l’élimination des matières. Aussi est-il important de bien garder à l’esprit à la fois l’alimentation et l’élimination car elles sont intimement liées. Causes possibles des problèmes de digestion :

  • diminution de l’activité intestinale à cause de la paralysie médullaire
  • moins d’exercice physique
  • intolérances préexistantes
  • effets secondaires de certains médicaments
  • spasticité et douleurs
  • aspects psychiques, sociaux et culturels

Ces problèmes se manifestent en grande partie par :

  • des flatulences (ballonnements)
  • le phénomène de la constipation
  • le phénomène de la diarrhée
  • un état de malaise

Les escarres

Les escarres peuvent être dues à l’alimentation. Leur formation est favorisée par :

  • une carence nutritionnelle spécifique (fréquent : protéines, zinc, vitamine D et vitamine C)
  • le surpoids / un poids insuffisant

Si vous présentez une carence en ce qui concerne ces substances-là, que vous souffrez de surpoids ou que votre poids est insuffisant, cela peut avoir des répercussions considérables sur la cicatrisation et les escarres. En voici les conséquences :

  • immobilisation
  • douleurs
  • plus longue durée d’hospitalisation
  • intervention chirurgicale, éventuellement

16 170 05 Koerperfuersorge FR Seite 28

Que pouvez-vous faire ?

On peut résoudre bon nombre de ces problèmes en adoptant une alimentation équilibrée et suffisante. Une personne blessée médullaire doit respecter les mêmes principes d’alimentation que ceux que suivent les sujets non paralysés.

Une unité spécialisée en matière de conseils en diététique examinera votre état nutritionnel et vous aidera à adopter un régime alimentaire adéquat.

Doit-on suivre un régime particulier quand on a une paralysie médullaire ?

Pour tout dire, il n’existe aucun régime particulier. Il faut suivre les recommandations, à savoir une alimentation saine et équilibrée afin d’apporter à votre corps toutes les substances dont il a besoin en quantité suffisante.

Comparé aux recommandations faites pour les personnes non paralysées, il est conseillé aux personnes blessées médullaires de consommer un peu moins d’aliments riches en fibres alimentaires (substances de lest ou de ballast).

Quels sont les changements qui s’opèrent au niveau de la composition de mon corps ?

Votre masse musculaire diminue car vous bougez moins. Cela induit aussi que votre taux métabolique de base, et par-là même, vos besoins énergétiques, sont réduits.

Puis-je encore manger de tout ?

Oui, vous pouvez manger de tout. Tout comme pour les personnes non paralysées, les quantités ingérées jouent un grand rôle. Étant donné que vos besoins caloriques sont plus faibles, il est important de ne pas boire / manger beaucoup de choses dont la densité énergétique est élevée (boissons sucrées, amuse-gueules, friandises, etc.). Il faut par ailleurs que vous soyez attentif aux réactions de votre corps afin de déceler d’éventuelles intolérances.

Dois-je prendre des compléments alimentaires ?

Si vous mangez équilibré, vous n’avez pas besoin de compléments alimentaires. Mais dans certains cas, par exemple si vous avez contracté une maladie et que vous avez un besoin alimentaire accru ou si votre sang présente une quelconque carence, on recourt à la supplémentation alimentaire1 pour apporter certaines substances alimentaires à votre sang.

1 complément apporté au régime alimentaire

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication