Qu’est-ce que la constipation ?

On parle de constipation lorsque l’évacuation des selles est retardée, difficile, de faible quantité ou que les matières fécales sont dures et sèches. On fait la distinction entre la constipation aiguë et la constipation chronique. De plus, certaines personnes souffrent parfois de constipation lorsqu’elles sont en voyage.

Les différents types de constipation

La constipation chronique

Les personnes paralysées médullaires sont souvent confrontées au problème de la constipation chronique à cause de la diminution de la motilité de leurs intestins et de la diminution de leur activité physique.

La constipation du voyageur

Par constipation du voyageur, on entend une constipation survenant soudainement, due à un changement d’alimentation et à un environnement inhabituel lors d’un voyage. Elle se manifeste le plus souvent au début du voyage et ne dure pas longtemps.

Causes possibles :

  • aliments et épices inhabituels
  • déshydratation, due à des températures élevées ou à l’air qui est sec
  • décalage horaire, en cas de longs trajets
  • déroulement de la journée inhabituel
  • conditions sanitaires inhabituelles (pas de toilettes accessibles en fauteuil roulant, absence de fauteuil roulant pour la douche etc.)

La plupart de ces causes valent aussi pour les séjours à l’hôpital. Une nourriture inhabituelle, une routine quotidienne modifiée (repos au lit, etc.) et des changements au niveau des habitudes de défécation (on a peu de temps, beaucoup de gens sont à proximité, etc.) peuvent entraîner une constipation qui disparaît dès que l’on retrouve son environnement familier.

La constipation aiguë

Les constipations aiguës sont assez rares ; elles se différencient de la constipation chronique car elles surgissent subitement et il est absolument nécessaire d’effectuer une investigation médicale afin d’en trouver la cause. Si d’autres problèmes viennent s’ajouter aux symptômes de constipation normaux tels que par exemple ventre gonflé, violentes douleurs abdominales ou vomissement de matières fécales, cela peut être le signe que l’on a affaire à une occlusion intestinale, auquel cas il faut immédiatement consulter.

16 170 04 Blasen Darmmanagement FR Seite 25

À quoi reconnaît-on la constipation ?

  • Au moins 25 % des selles évacuées sont dures
  • En général, moins de 3 défécations par semaine
  • Temps d’évacuation des selles plus long que d’habitude
  • Laps de temps plus long entre les défécations / fréquence des évacuations
  • Évacuations des matières fécalesincomplètes
  • Tentatives de défécation infructueuses
  • Flatulences sévères (pouvant éventuellement causer des difficultés respiratoires)

Comment éviter la constipation ?

Pour limiter le risque de constipation, il est important de bien s’organiser, d’être très rigoureux et de bien observer sa propre cadence au niveau de la gestion intestinale.

  • Évacuation des matières fécales régulière et suffisante, si possible toujours au même moment de la journée
  • Alimentation équilibrée et riche en fibres
  • Boire suffisamment, boire davantage par temps chaud (ordre d’idée): au moins 1,5 litre d’urine par jour doit transiter par la vessie
  • Activité physique

Que faire si vous êtes malgré tout confronté au problème de la constipation ?

On peut déclencher le vidage des intestins en changeant la dose de laxatifs prise par voie orale ; il faudra éventuellement prendre un laxatif supplémentaire. Si l’évacuation des matières fécales ne se déclenche pas, il faudra peut-être stimuler l’intestin en faisant un lavement au moyen de Mikroklyst ou de Frekaclyss. Si vous ne parvenez toujours pas à aller à la selle, alors il faut consulter votre médecin traitant.

Une constipation peut entraîner de graves complications. Il est donc très important de bien savoir gérer l’évacuation de vos matières fécales et de réagir impérativement si vous constatez une anomalie.

 

Dois-je consulter mon médecin à chaque fois que je souffre de constipation ?

Non. Il ne faut consulter votre médecin que si la constipation se prolonge pendant plusieurs jours et que vous ne constatez aucune amélioration. Cependant, ne prenez pas de médicaments que vous n’avez pas encore utilisés sans en avoir discuté avec votre médecin.

Cela arrive-t-il d’être constipé tout en ayant la diarrhée ?

Oui, cela peut arriver. Il s’agit d’une diarrhée que l’on appelle diarrhée paradoxale. Pour la traiter, il faut dans un premier temps suivre un traitement remédiant à la constipation.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication