Vidage de la vessie et cathétérisme vésical

En général, on recourt au cathétérisme (sondage) en présence d’une paralysie vésicale flasque. Une vidange par cathétérisme vésical est parfois possible si on agit sur la vessie spasmodique par voie médicamenteuse pour permettre à celle-ci de se mettre au repos. L’apprentissage de l’auto-cathétérisme (sondage par soi-même ou auto-sondage) est important afin d’acquérir le plus d’autonomie possible ; ce geste autonome est réalisable même en cas de tétraplégie avec une lésion basse.

À quelle fréquence faut-il sonder la vessie ?

Au départ, l’auto-cathétérisme doit être réalisé toutes les 3 ou 4 heures, même la nuit. Les intervalles entre les sondages dépendent du remplissage de la vessie. Compte tenu du risque que constitue une vessie excessivement gonflée, il faut veiller à ce qu’elle ne stocke pas plus de 500 ml d’urine. En observant et en ajustant ses propres habitudes d’hydratation, on peut ensuite adapter et prolonger les intervalles, notamment afin de faire une pause plus longue durant la nuit.

L’hygiène

Le sondage doit avoir lieu en milieu propre. Une bonne hygiène corporelle est primordiale. Si le sondage n’est pas réalisé à la maison mais par exemple dans des toilettes publiques, il est très important de respecter les principes d’hygiène. Il faut dans ce cas utiliser un matériel approprié aux lieux (autre que celui que vous utilisez à la maison).

Le produit adéquat

Les fournisseurs proposent un grand choix de sondes, avec ou sans revêtement de surface, ainsi que des lubrifiants et des poches à urine séparés. Les moyens auxiliaires (également appelés aides techniques) comme le support de pantalon pour le vidage de la vessie en étant assis dans le fauteuil roulant ou le miroir intime pour les femmes facilitent le sondage. Si le matériel ne vous convient pas, il faut en changer ; en effet, il existe toujours d’autres solutions.

Vous pouvez commander le matériel dont vous avez besoin auprès de divers fabricants ou fournisseurs spécialisés dans le commerce d’articles pour l’incontinence.

Il est important de savoir que tous les produits sur le marché ne sont pas pris en charge par toutes les assurances.

16 170 04 Blasen Darmmanagement FR Seite 07

Dois-je me contenter d’utiliser le matériel qui m’a été présenté initialement ou puis-je utiliser d’autres produits ?

Il existe un grand nombre d’articles. Ne changez jamais de méthode ni de matériel sans en avoir discuté avec votre urologue préalablement.

Dois-je effectuer les sondages de manière aussi rigoureuse que lorsque c’est le personnel soignant qui les fait ?

Non, lorsque vous effectuez vous-même le sondage à la maison, le risque d’avoir une infection vésicale est moins important. Il est crucial de se désinfecter les mains avant et après le sondage, de désinfecter le méat urinaire et de bien laisser agir le produit de désinfection.

Comment faire quand je suis en voyage ?

Vous pouvez également vous sonder vous-même comme d’habitude quand vous êtes en voyage. Si vous le faites proprement, le risque d’infection n’est pas plus élevé. Dans les situations particulières où le cathétérisme est impossible (en avion, etc.), vous pouvez utiliser une sonde à demeure. Prenez soin d’emporter suffisamment de matériel pendant votre voyage car il n’est pas toujours disponible dans tous les pays du monde.

Que dois-je faire s’il y a du sang venant de l’urètre, au bout de la sonde ou dans la poche à urine ?

Il s’agit probablement d’une blessure causée à la muqueuse. Cela peut se produire lors de l’insertion de l’extrémité du cathéter ou être dû à un effet d’aspiration accru si vous ne fermez pas la sonde lorsque vous l’enlevez. Si cela arrive de façon répétée, contactez votre médecin ou votre urologue.

Que faire si je n’arrive pas à introduire la sonde dans ma vessie ?

Surtout chez les hommes, le sphincter peut être contracté. Essayez de tousser ou inspirez et expirez à fond ; cela a pour effet de décontracter le sphincter. Ne retirez pas le cathéter, mais attendez un moment, puis réessayez d’enfoncer le cathéter sans forcer. Si vous n’y parvenez toujours pas, interrompez la tentative et réessayez plus tard. Au cas où vous auriez ces problèmes de manière récurrente, contactez votre urologue.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication