To Homepage
Vie quotidienne & mobilité

Bases physiologie de l’épaule

Différents muscles de l’épaule, de la colonne vertébrale cervicale et du tronc doivent interagir pour effectuer les mouvements dans l’articulation de l’épaule. Cinq articulations différentes sont alors impliquées. L’interaction de ces articulations et muscles permet de s’appuyer sur les mains et les épaules ainsi que d’effectuer toutes les activités du quotidien et au-dessus de la tête. Ainsi, les articulations de l’épaule sont très sollicitées quand on se lève et qu’on fait les transferts. On identifie des phénomènes d’usure fréquents dans les tendons (tendon supra-épineux, tendon sous-scapulaire, tendon bicipital) et les articulations (articulation scapulo-humérale et articulation acromio-claviculaire).

schulterphysiologie de

Différentes techniques de propulsion

Il existe différentes techniques pour propulser le fauteuil roulant manuel.

arc

Arc

« Arc » signifie qu’on donne des coups rapides et brefs sur la grande roue. Cette technique se prête bien pour monter les pentes ou franchir les bords de trottoir. En revanche, il faut beaucoup d’effort, on avance lentement et l’épaule subit de nombreux mouvements subits.

single loop

Single Loop Over Propulsion

Lors de la « Single Loop Over Propulsion », on pousse la grande roue vers l’avant et on prend l’arrière de la grande roue par un ­mouvement de cercle. Ce sont toujours les mêmes muscles qui sont actifs et on observe ainsi rapidement une surcharge.

semi circular

Semi Circular

Avec la technique « Semi Circular », on balance les bras souplement vers l’arrière après avoir poussé la grande roue. Lors de ce mouvement circulaire et régulier, les muscles activés peuvent se détendre et il faut pousser moins tout en avançant plus rapidement. Cette technique est idéale pour un terrain plat, très efficace en termes d’énergie et ménage les épaules.

double loop

Double Loop Over Propulsion

La technique « Double Loop Over Propulsion » correspond à un huit couché et est également un mouvement circulaire et régulier. Elle est ­souvent utilisée pour les longs trajets par les ­personnes qui ont beaucoup d’expérience en fauteuil roulant.

Il y a différents facteurs à risque en rapport avec les problèmes liés aux épaules.

  • Facteurs à risque physiques liés aux douleurs aux épaules :
    • le surpoids
    • le niveau lésionnel (tétraplégie)
    • la spasticité
    • le fait d’utiliser un fauteuil roulant depuis longtemps
    • l’âge
    • des douleurs aux épaules dues à la para­lysie médullaire
    • une mobilité limitée dans les articulations scapulo-humérales
  • Facteurs à risque au quotidien :
    • Vous faites de nombreux transferts.
      Les transferts signifient une grande charge pour les épaules. Utilisez un moyen auxiliaire (planche et/ou alèse) si vous ne pouvez pas supporter le poids de votre corps. Exercez une bonne technique de transfert avec votre thérapeute. N’utilisez pas de potence de lit pour vous hisser lors du transfert. Évitez ou réduisez au minimum les transferts avec de longues distances, comme dans la voiture ou à niveaux différents.
    • Vous travaillez souvent au-dessus de la tête.
      Effectuer fréquemment des activités au-­dessus de la tête sollicite énormément les épaules et constitue un risque de douleurs aux épaules. En faisant des activités au-­dessus de la tête, on risque de coincer des tendons, ce qui peut provoquer de petites blessures ou même des inflammations. Un logement ou un poste de travail mal adapté, le sport comme le basket, des handbikes mal réglés peuvent entraîner ces surcharges.
    • Vous n’êtes pas une personne très active.
      Un entraînement régulier est très important pour maintenir en forme les muscles des épaules. Outre les exercices pour les épaules, l’entraînement à la manivelle et le handbike sont des activités qui musclent les épaules sans les surmener. La musculation est indispensable pour faire du sport.
    • Évitez les chutes.
      Il faut éviter au mieux les chutes, car elles peuvent déclencher des lésions aux épaules. Avoir un fauteuil roulant individuellement adapté fait partie de la prévention.
  • Risques dans votre environnement avec vos moyens auxiliaires :
    • Réglages du fauteuil roulant
      En fonction du réglage du fauteuil roulant, il faut plus ou moins d’efforts pour le propulser. Il est important que le centre de gravité des bras soit directement au-dessus du moyeu de la roue. Cela fait que le fauteuil roulant ait un réglage basculant. Pour éviter ce réglage, on recule la roue motrice. En revanche, il est plus difficile de propulser le fauteuil roulant de manière ergonomique, ce qui peut provoquer des douleurs aux épaules. Il faut alors trouver des solutions idéales (roues antibasculement, tractions auxiliaires électriques et système d’embarquement du fauteuil roulant).
    • Situation de logement
      Votre logement devrait être adapté à vos capacités et vous devriez utiliser des moyens auxiliaires le cas échéant.
  • Sports recommandés
    • Tir à l’arc
    • Natation
    • Handbike
    • Musculation ciblée
    • Programme à domicile avec des exercices de musculation, d’étirement et de mobilité

 

Questions fréquentes

Pourquoi est-ce que je dois dire à la personne aidante de ne pas ­m’empoigner pour m’aider à me mettre en position assise ?

Ce mouvement est mauvais et pour votre santé et pour celle de la personne qui vous aide. Pour vous, la forte traction exercée au niveau de vos épaules peut être préjudiciable à long terme. Quant aux personnes aidantes, cela pourrait leur causer des problèmes de dos.
De plus, en vous asseyant de cette manière, vous ne pouvez pas accompagner votre propre mouvement et ne pouvez donc pas le contrôler non plus. Se hisser à la potence de lit est une autre activité non favorable.

Lorsque je voyage et qu’on effectue les transferts dans l’avion, on me soulève toujours par les épaules et elles me font mal après. Que puis-je faire ?

Dans certaines situations, il est difficile de ne pas se faire soulever par les épaules ; c’est souvent le cas lors des transferts en avion. Lorsque l’on vous soulève, pensez à bien abaisser vos épaules vers le bas afin de les stabiliser. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire ou que vous avez déjà des problèmes aux épaules, il faudrait utiliser une sangle de transfert. Il s’agit d’une large sangle munie d’anses que l’on place autour de votre taille afin que les ­personnes qui vous aident puissent vous sou­lever sans solliciter vos épaules.

Que puis-je faire sur le fauteuil roulant pour soulager l’épaule ?

  • Gonfler les pneus (les renseignements ­concernant la pression figurent sur le pneu)
  • Nettoyer les roues directrices
  • Entraîner les techniques de propulsion
  • Avoir un fauteuil roulant aussi léger que ­possible

Quelles techniques de propulsion ménagent les épaules ?

Le mouvement circulaire et régulier de la ­technique « Semi Circular » permet de détendre les muscles activés. Il faut propulser moins pour avancer plus rapidement. Cette technique est très efficace et ménage les épaules.

Que faire en cas de douleurs aiguës aux épaules ?

  • Chercher les origines et prendre au sérieux les douleurs aux épaules
  • Appliquer du chaud/froid
  • Ménager les épaules, éventuellement réduire le nombre de transferts
  • Utiliser des moyens auxiliaires, par exemple une planche
  • Consulter un-e médecin/thérapeute

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives