Fauteuil roulant : innovation ou blague ?

Quoi qu’il en soit, le design inclusif n’est pas un sujet de plaisanteries

Il y a quelques temps, j’ai lu une discussion Twitter de l’utilisateur de fauteuil roulant « Plant Queer ». Il commençait la discussion avec la phrase « Je déteste les concepteurs de fauteuil roulant bipèdes à un point... », suivie par de nombreuses photos de fauteuils roulants et d’aides à la mobilité qu’il décrit comme des cauchemars. En voici quelques exemples :

Fauteuil roulant

Ce fauteuil roulant n’a pas du tout l’air confortable. (Source : Twitter@LeafyQueerCrip)

Fauteuil roulant

Cette « aide pour fauteuil roulant » encombrante vous rappelle-t-elle le Wheelchair Buddy au sujet duquel nous avions écrit précédemment ? (Source : Twitter@LeafyQueerCrip)

Fauteuil roulant

Plant Queer considère ce scooter à enfourcher comme « l’aide à la mobilité à l’allure la moins confortable qu'il ait jamais vue ». (Source : Twitter@LeafyQueerCrip)

Lorsque j’ai regardé ces photos pour la première fois, des pensées similaires à celles de Plant Queer me sont venues en tête : ces fauteuils roulants et aides à la mobilité futuristes ne pourraient pas paraître plus ridicules ou incommodes.

Néanmoins, il y a un dicton qui dit « ne jugez pas un livre à sa couverture ». J’ai donc recherché la source originale de ces produits tweetés pour mieux comprendre leur design et leurs fonctions.

Des innovations du passé

Ma première découverte intéressante fût de constater que ces fauteuils roulants et aides à la mobilité à l’apparence futuriste ne sont pas si récents que ce que je pensais. La plupart d’entre eux ont été conçus il y a déjà quelques temps ou sont commercialisés depuis quelques années. Un exemple est le Toyota i-REAL. Il a été exposé à l’occasion d'un salon de l’automobile en 2007 et il a même été présenté dans Top Gear, la fameuse émission automobile britannique !

Prenant très certainement cet appareil pour un fauteuil roulant électrique, Plant Queer a commenté la voluminosité de l’i-REAL « J’espère que vous ne souhaitez franchir aucune porte aujourd’hui ». En effet, conduire cet appareil en intérieur n’est peut-être pas le meilleur choix, car il ne s’agit pas d'un fauteuil roulant mais d'un véhicule électrique pouvant être conduit sur route jusqu'à la vitesse de 30 km/h.

Différentes perspectives sur les fauteuils roulants

Alors que mon investigation se poursuivait, j’ai découvert que nombre de ces fauteuils roulants à l’apparence étrange qui avaient été twittés ont été conçus avec une grande réflexion. Par exemple, certains sont fabriqués avec des matériaux légers, durables et robustes tels que le polyuréthane afin que les roues ou certaines parties des aides à la mobilité soient transformables. Cela aide les utilisateurs à surmonter différentes contraintes environnementales telles que les escaliers.

D’autres idées de produits conçus pour les personnes en situation de handicap sont difficiles à croire ou comprendre sans un essai. Le fauteuil roulant ci-dessous, par exemple, a remporté le prix iF Student Design Award 2015. Il a été conçu pour permettre aux jeunes personnes paralysées à partir de la taille de passer de façon autonome de leur lit vers le fauteuil roulant en glissant.

Fauteuil roulant iF Student Design Award

Je me demande comment quelqu’un peut repasser de façon autonome du fauteuil roulant vers le lit. (Source : www.pinterest.com)

Plant Queer ne peut pas s'imaginer comment utiliser ce fauteuil roulant dans une montée ou faire un cabrage sans perdre l’équilibre et tomber en arrière. Cela contraste totalement avec la déclaration du jury du prix « un fauteuil roulant pour les jeunes, conçu pour donner une sensation de liberté et aider à la mobilité. L’idée est originale et le concept est convaincant. »

Pour conclure, Plant Queer a commenté le produit suivant, déclarant qu’il « semblerait presque que l’on fasse partie du meuble, ce que, honnêtement, nous n’avons pas besoin de ressentir davantage que ce que l’on nous laisse ressentir actuellement ».

Fauteuil roulant

Ce fauteuil est en réalité un fauteuil roulant motorisé destiné à une utilisation à domicile. (Source : www.coroflot.com)

Quand le design inclusif prend une mauvaise direction

Pourquoi ce mécontentement et cette déception malgré la prise en compte de l’accessibilité et de l’inclusion par les concepteurs ? Dans une interview, Kat Holmes a expliqué en quoi le design inclusif a pris une mauvaise direction. Holmes est directrice Expérience Utilisateur pour Google Ads. Auparavant, elle a travaillé pendant sept ans chez Microsoft, où elle a dirigé le programme d'innovation de produits inclusifs de l’entreprise. Elle a dit :

« Penser le design inclusif en tant que résultat et objet est un défi. Le design inclusif est un processus et non pas un résultat. »

Holmes a souligné qu'il est essentiel d'inclure les communautés exclues dans le processus de conception, au lieu de seulement commercialiser les produits lorsque la conception est finie. Des designs inclusifs peuvent devenir ridicules lorsqu'ils sont créés par des concepteurs qui n’ont aucune expérience des barrières que leurs produits tentent de surmonter. Impliquer des personnes en situation de handicap dans le processus de conception permettrait de faire la différence.

Inspiration de la communauté des utilisateurs de fauteuil roulant

Une démonstration réussie en est la Morph Wheel, bien que Plant Queer trouve son apparence peu confortable.

unbelievable wheelchair 3

Un fauteuil roulant conçu avec les premières roues pour fauteuil roulant pliantes au monde : les Morph Wheels. (Source : Twitter@LeafyQueerCrip)

Le concepteur Duncan Fitzsimons a inventé la Morph Wheel alors qu'il était étudiant diplômé du Royal College of Art de Londres. Il a initialement conçu cette roue pour des vélos pliables et n’avait pas conscience du besoin de roues de fauteuils roulants pliantes, jusqu'à ce qu'il soit interpellé par de nombreux utilisateurs de fauteuil roulant lui en demandant plus sur son concept.

Avec le soutien d’un vaste panel d’experts, incluant ceux de la communauté des utilisateurs de fauteuils roulants, Fitzsimons a inventé la Morph Wheel : la première roue de fauteuil roulant pliante au monde. Son concept était l’un des concepts finalistes du Saatchi & Saatchi Award for World Changing Ideas en 2008. Aujourd'hui, les roues continuent à être largement utilisées sur les fauteuils roulants en raison de leur compacité et praticité pour les voyages en voiture ou en avion.

Quelles sont vos expériences du design inclusif ? Quels sont les designs les plus étranges ou les plus utiles que vous ayez rencontrés jusqu'à présent ?

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à commenter !

Évaluez cette publication