Les robots prendront-ils soin de nous à l’avenir ?

Nous sommes entourés par une technologie de plus en plus avancée qui changera notre façon de vivre à l’avenir. Il est probable que les interventions chirurgicales seront réalisées entièrement à l’aide de machines, que les diagnostics seront posés par des intelligences artificielles et que des membres imprimés en 3D remplaceront les membres naturels usés ou endommagés.

D’autre part, la pénurie de personnel soignant continue d’être un défi à l’échelle mondiale. Les robots sont devenus une solution de plus en plus populaire à cet égard. Examinons quelques exemples existants de « robots soignants ».

Japon : le pionnier asiatique de la robotique

Le Japon a investi massivement dans les technologies de la santé, notamment dans les robots, pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre afin de prendre soin de la population âgée en pleine croissance.

Les robots y soulèvent les patients, réalisent des examens médicaux et font la conversation aux personnes âgées. Les animaux robots de compagnie sont également populaires dans le pays. La recherche a montré que les animaux robots de compagnie peuvent réduire le sentiment de solitude, la dépression, le stress et l’anxiété pour les personnes âgées atteintes de démence.

paro der therapeutische seehundroboter

Paro, un robot phoque thérapeutique, est largement utilisé pour interagir avec les personnes atteintes de démence. (Source : https://theconversation.com/before-replacing-a-carer-with-a-robot-we-need-to-assess-the-pros-and-cons-106160)

En 2018,  environ 500 foyers de soins pour personnes âgées au Japon utilisaient Pepper, le premier robot humanoïde social au monde, pour jouer, effectuer des exercices physiques et tenir des conversations basiques. Certains établissements comme la maison de repos Shin-tomi à Tokyo utilisent 20 modèles de robots différents. Il est probable que l’utilisation de robots se généralise rapidement à mesure que le gouvernement japonais continue de soutenir le développement des robots de soins aux personnes âgées en augmentant leur financement.

Care-O-bot 4 : le robot de service allemand

L’Allemagne est un autre pays connu pour être un pionnier de la robotique. Par exemple, le Fraunhofer Institute for Manufacturing Engineering and Automation IPA a déjà développé son premier robot de service appelé Care-O-bot en 1998. Le robot est désormais passé à sa 4e génération : Care-O-bot 4.

care o bot 4

Care-O-bot 4. (Source : https://robots.ieee.org/robots/careobot/)

Care-O-bot 4 est destiné à une utilisation à domicile, dans le secteur des services et dans l’industrie. À la maison, il peut aider les habitants aux tâches ménagères telles que la cuisine ou le ménage. Dans le secteur des services, le robot peut se rendre utile, par exemple, en aidant les professionnels de la santé et les patients. Enfin, le Care-O-bot 4 peut être utilisé en milieu industriel pour décharger des machines ou effectuer des tâches liées au transport.

Le robot qui aide les personnes en situation de handicap

De retour au Japon, le célèbre constructeur automobile Toyota ne produit pas seulement des voitures, mais développe également des robots multitâches. Par exemple, le Human Support Robot montré dans la vidéo a été construit pour aider les personnes à mobilité réduite à vivre de façon plus autonome.

Le robot apporte une assistance dans la vie quotidienne et peut être contrôlé à l’aide d’une tablette. Il facilite les soins et l’aide à domicile, comme par exemple l’ouverture des portes ou le ramassage d’objets sur le sol ou sur des étagères hautes.

Les robots-soignants ne sont pas parfaits

Les robots peuvent travailler 24 heures sur 24, ne tombent pas malades, ne prennent pas de congé parental et n’ont pas besoin de vacances. Avoir un robot soignant aide à améliorer la qualité du temps passé avec la famille et les amis. N’est-ce pas la solution parfaite ? Nombreux sont ceux à répondre à cette question par la négative. Voici quelques préoccupations courantes concernant les robots soignants :

Liens avec les humains : même si un robot peut répondre aux besoins fondamentaux d’une personne, il ne peut nouer les mêmes liens qu’un humain avec les utilisateurs. En définitive, le robot ne peut pas remplacer l’attention et la chaleur de l’interaction sociale humaine.

Prix : les robots sont trop chers pour les particuliers et trop chers à acheter à grande échelle pour nombre de gouvernements.

Situations d’urgence : même si les progrès techniques ont été considérables, une machine sans sentiments ni émotions humains ne peut pas réagir dans des situations dangereuses comme les humains sont capables de le faire.

Problèmes techniques : nous faisons quotidiennement l’expérience de dysfonctionnements avec les ordinateurs et les téléphones, et cela se produira très probablement aussi avec les robots soignants. La différence est que dans une telle situation, un dysfonctionnement peut être dangereux, voire fatal.

La robotique a encore un long chemin à parcourir et il est peu probable que les robots soignants deviennent la norme dans un proche avenir, mais leur présence s’amplifie dans le secteur de la santé.

kit wan johannes und roboter pepper

Le manager de la communauté Johannes et l’auteur de blog Kit Wan avec le robot Pepper à la foire Swiss Handicap 2019.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les robots, jetez un coup d’œil aux travaux sur la technologie robotique, par exemple chez Toyota et Honda.

Pensez-vous que les robots prendront la relève en tant que soignants à l’avenir ? Feriez-vous confiance à un robot pour prendre soin de vous ou de vos proches ?

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication