Un accessoire accrocheur pour le fauteuil roulant

Les enjoliveurs de fauteuil roulant qui déclenchent conversations et échanges

Combien de vos rêves ou activités d’enfants jouent encore un rôle dans votre vie d’adulte ? En Irlande, deux sœurs ont fait de leur rêve d’enfant une vraie activité professionnelle.

Enfants, elles adoraient se déguiser et décorer le fauteuil roulant de celle d’entre elles qui est née avec un spina bifida. Aujourd’hui, les deux sœurs sont les fières fondatrices de Izzy Wheels : une marque de mode valorisante proposant des enjoliveurs de roue.

Un projet né dans une école d’art et devenu une entreprise

Enfant déjà, Ailbhe Keane aimait aider sa petite sœur Izzy à décorer son fauteuil roulant pour les grandes occasions. Lorsque ses roues sont bien décorées, Izzy reçoit une attention positive de la part d’inconnus qui la complimentent sur son beau fauteuil roulant. Cela lui redonne vraiment le sourire, car d’habitude, ce sont plutôt des regards de pitié qu’on lui adresse. Elle raconte souvent :

« Un des principaux défis auquel nous, les utilisateurs de fauteuil roulant, sommes confrontés lorsque nous rencontrons des personnes qui n’utilisent pas de fauteuil roulant ou ne connaissent pas d’utilisateurs, c’est comment le représenter de manière positive. »

Les sœurs irlandaises évoquent leurs réflexions et rapport aux fauteuils roulants.

Par la suite, Ailbhe a étudié au National College of Art and Design de Dublin. Les expériences positives faites avec les roues décorées l'ont poussée à poursuivre son projet design de dernière année sur le thème « valoriser la vie des personnes atteintes d’une affection à long terme impactant le mode de vie ». Au cours du projet, Ailbhe a créé une gamme d’enjoliveurs de roue amovibles pour le fauteuil roulant d’Izzy, non seulement pour s’accorder avec ses tenues, mais également pour afficher sa personnalité brillante et son rapport positif à son fauteuil roulant, que les gens ignorent souvent.

Le projet a ensuite fait le buzz sur Internet après qu’Ailbhe ait partagé des photos d’Izzy posant avec ses nouvelles roues colorées sur Instagram. Des utilisateurs de fauteuil roulant les ont contactées pour leur exprimer leur intérêt pour l’achat d’enjoliveurs, et des designers leur ont écrit pour manifester leur volonté de mettre en place une collaboration. En 2016, les sœurs irlandaises ont transformé le projet d’école en start-up nommée « Izzy Wheels », avec comme slogan « If you can’t stand up, stand out! » (FR : Si tu ne peux pas te lever, démarque-toi !).

Ailbhe et Izzy en couverture du magazine SpokeOut de l’Irish Wheelchair Association.

Ailbhe et Izzy en couverture du magazine SpokeOut de l’Irish Wheelchair Association. (Source : Facebook@irishwheelchairassociation)

Une petite entreprise fait sa place dans le courant dominant

À l’heure actuelle, Izzy Wheels a déjà vendu des enjoliveurs de roue dans plus de 35 pays. Présentée dans quelques-uns des plus grands magazines internationaux tels que Vogue, Forbes et Cosmopolitan, la marque continue de collaborer avec des designers à l’échelle mondiale pour créer des enjoliveurs de roue chics et colorés, comblant ainsi le fossé entre handicap et mode.

Que pensent les sœurs irlandaises de ce fossé ? Dans une interview avec Natasha Lipman, une blogueuse et journaliste londonienne spécialisée dans les affections chroniques, elles ont confié :

« La route est encore longue avant que la mode pour personnes handicapées se démocratise, mais nous devons continuer à avancer. »

Si plus de grandes entreprises montrent l’exemple pour inclure les personnes handicapées dans leurs comités consultatifs, il y aura de plus grandes chances que l’industrie dans son ensemble fasse de même, et fasse du commerce à destination des personnes handicapées un courant important.

« Je veux que les gens se sentent à l’aise et aillent dans une direction un peu plus positive, même s’il s’agit de petits pas », déclare Izzy.

Une reconnaissance mondiale et une percée emblématique

La reconnaissance mondiale de Izzy Wheels continue de croître, les deux sœurs étant devenues les premières personnes de nationalité irlandaise à être mises en avant dans la story officielle d’Instagram en 2017, touchant plus de 250 millions de personnes. Elles ont également été nommées dans la liste Forbes « 30 under 30 » des entrepreneurs prometteurs en 2018.

Une de leurs dernières réussites a été de créer quatre enjoliveurs de roue « Barbie x Izzy Wheels » en édition limitée pour une nouvelle gamme de Barbie appelée « Barbie Fashionistas » qui inclut des poupées en fauteuil roulant.

Barbie x Izzy Wheels

Intégrer le handicap : Barbie x Izzy Wheels. (Source : Facebook@izzywheels)

Les deux sœurs ont décrit cette collaboration comme « un rêve devenu réalité ». Désormais, enfants et adultes en situation de handicap peuvent jouer avec une Barbie à laquelle ils peuvent s’identifier, et peuvent même s’acheter un set d’enjoliveurs de roue assortis. Cette collaboration avec l’icône mode et culturelle est un véritable nouveau jalon pour la représentation du handicap dans le courant dominant.

Mais l’envergure mondiale n’a pas changé la manière dont les sœurs entendent diriger leur entreprise. Elles continuent d'insister sur le fait que leurs enjoliveurs de roue sont faits sur commande, recouverts à la main, et envoyés aux clients accompagnés d’une lettre manuscrite de leur part. Elles considèrent les enjoliveurs Izzy Wheels comme des œuvres d’art tout comme elles considèrent les fauteuils roulants comme un accessoire positif et sympathique plutôt qu’un objet purement fonctionnel. Les deux jeunes femmes aiment entendre les histoires des gens à propos de leur propre rapport personnel à leur fauteuil roulant.

« Ne vous focalisez pas sur l’argent, mais créez une entreprise qui rend le monde meilleur. »

Quel rapport entretenez-vous avec votre fauteuil roulant ? Le décorez-vous et pourquoi ? Faites-nous le savoir !

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication