Comme la femme non paralysée, la femme blessée médullaire peut aussi enfanter. Dans bien des cas, la fertilité masculine peut être quant à elle affectée par une lésion médullaire. Comme cela été développé aux chapitres précédents, il existe néanmoins des possibilités pour satisfaire le désir d’avoir un enfant.

D’un point de vue médical, rien ne s’y oppose, tant du côté de la femme que de l’homme en fauteuil roulant. Il faut toutefois être prêt à surmonter certains obstacles.

Le côté finances

Bien souvent, il faut recourir à la procréation médicalement assistée lorsqu’un couple souhaite avoir un enfant. En général, les coûts sont élevés et ne sont pas remboursés. En Suisse, les caisses d’assurance-maladie ne prennent pas en charge les frais engendrés par l’assistance médicale à la procréation. Il est toutefois possible de déposer un dossier de demande d’aide auprès de la Fondation suisse pour paraplégiques. L’important est tout d’abord de bien mettre à plat ses propres moyens.

Les femmes qui exercent une profession rémunérée ont droit au congé de maternité puisqu’il est ancré dans la loi, les femmes ayant bien sûr toutes les mêmes droits. Il faut tout de même bien s’informer quand on est bénéficiaire d’une rente AI. Ce qui est important, c’est de savoir quel sera le montant des allocations journalières octroyé c.-à-d. le montant des allocations de maternité, lesquelles sont calculées à partir du dernier salaire perçu. Il faut également tenir compte de la question de savoir s’il faudra faire appel à des moyens supplémentaires pour s’occuper de l’enfant ou des aides techniques complémentaires. Là aussi, les parents auront beaucoup de frais à supporter eux-mêmes.

16 170 07 Leben Liebe Arbeit Freizeit FR Seite 23

Table à langer réglable en hauteur, totalement dégagée en dessous

Les examens prénataux

Comme les autres femmes, dès qu’elle s’aperçoit qu’elle est enceinte, la femme paralysée médullaire doit effectuer les examens médicaux prénataux. Il faudra peut-être prendre en compte d’autres facteurs supplémentaires particuliers comme la prise de médicaments afin de prévenir les risques de thrombose, etc. Il est donc recommandé que son gynécologue se rapproche d’un paraplégiologue. De même, il ne faut pas tarder à prendre contact avec une sage-femme qui connaisse bien les besoins spécifiques de la femme paralysée médullaire, vu qu’elle n’a peut-être encore jamais eu à s’occuper d’une femme ayant une lésion médullaire.

Il ne faut pas partir du principe que les gynécologues et les sages-femmes ont systématiquement de l’expérience pour suivre la grossesse et l’accouchement d’une femme paralysée médullaire. C’est pourquoi il faut bien s’informer quand on est enceinte, savoir ce que l’on veut et ce dont on a besoin. De même, discuter avec des femmes qui sont dans la même situation peut être d’une grande aide.

Les aides techniques

Il n’existe pas de solutions toutes faites en ce qui concerne les aides techniques car les besoins de chaque femme varient énormément. Pour trouver les solutions qui vous conviennent, le mieux est de chercher sur internet ou de se rapprocher de mamans et de papas en fauteuil roulant. Ces derniers sauront vous dire comment aménager la chambre de votre enfant, quelle hauteur la table à langer doit avoir, etc.

Les façons de faire sont multiples, à commencer par exemple par la question de savoir comment porter votre enfant dans vos bras, une fois qu’il sera là. Comme dans beaucoup d’autres domaines de la vie quotidienne, ce qui compte, c’est d’essayer et d’improviser ses propres solutions en faisant marcher son imagination. Il n’y a pas une seule et unique façon de procéder, mais des tas de solutions aussi différentes les unes que les autres. En parler avec d’autres personnes qui, comme vous, s’apprêtent à devenir parents peut être très utile.

16 170 07 Leben Liebe Arbeit Freizeit FR Seite 24

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication