Le film « 4 Feet: Blind Date » brise les tabous sur le handicap et la sexualité

La sexualité est l’un des thèmes les plus difficiles à aborder ouvertement. Et ce thème pourrait s’avérer encore plus complexe chez les adolescents et les personnes en situation de handicap. Ne pensez-vous pas ?

L’an dernier, une équipe de production de films d’Argentine a tourné un court-métrage intitulé « 4 Feet: Blind Date » afin de briser les tabous. Ce film raconte l’histoire d'une jeune fille en fauteuil roulant électrique et de son désir sexuel.

Sur le grand écran : explorer la sexualité en fauteuil roulant. (Source : page Facebook @4feet.metroveinte)

Briser les tabous sur le handicap et la sexualité

Ezequiel Lenardón (producteur), Rosario Perazolo Masjoan (scénariste) et María Belén Poncio (réalisatrice) : l’équipe de rêve qui brise les tabous sur la sexualité et le handicap. (Source : page Facebook @4feet.metroveinte)

L'idée du film « 4 Feet: Blind Date » est née après que le producteur artistique du film, Ezequiel Lenardón, ait assisté à une conférence TED tenue par Rosario Perazolo Masjoan. Rosario est utilisatrice de fauteuil roulant et activiste pour les droits des personnes en situation de handicap. Lors de sa conférence TED, elle a parlé de la façon dont le handicap est compris par les gens et la société, et de leurs préjugés. Comme beaucoup d’autres, elle est déçue par la façon dont la société, le gouvernement et les lois échouent lorsqu’il s’agit de reconnaître et traiter les personnes en situation de handicap comme des égaux.

Elle a également partagé son expérience dans un entretien avec Teen Vogue, un magazine s’intéressant à la mode et au style de vie des adolescents :

« Pour ce qui est de mon expérience, grandir avec un handicap, c’était être confrontée à une multitude de questions auxquelles je n’avais pas de réponse, car tous mes amis et les internautes avaient tellement d’expériences si différentes des miennes. »

Impressionné par le point de vue de Rosario, Ezequiel a fait appel à elle pour une collaboration : réaliser un film basé sur ses expériences personnelles afin de dédramatiser le handicap. Plus tard, Rosario a suggéré de n’inclure la sexualité dans le film qu’en tant que thème secondaire. Finalement, ils sont arrivés à une histoire fictive centrée sur le personnage d’une jeune fille nommée Juana, qui a peur d’explorer sa sexualité au travers d'un premier rendez-vous avec un garçon qu’elle a rencontré sur les réseaux sociaux.

En réunissant deux tabous courants dans la société, c.-à-d. le handicap et la sexualité, l’équipe de production espère que le film pourra faire surgir des questions, encourager les discussions et faire changer les perceptions erronées au sujet du handicap. Par exemple, pour répondre à l’une des questions les plus ignorantes à poser à une personne en situation de handicap « Vous pouvez avoir des relations sexuelles ? »

Augmenter au maximum l’inclusion avec la réalité virtuelle

L’équipe du film voulait, autant que possible, sensibiliser le public aux questions du handicap, et elle a donc décidé de présenter le film en réalité virtuelle (RV).

Ce n’est pas de la science-fiction : le public assiste finalement à un film sur le handicap et la sexualité en RV. (Source : Instagram @4feet.metroveinte)

Un film en RV est un film tourné avec un angle de vue de 360°. Au lieu de regarder le film de l’extérieur, le public peut être le témoin de chaque moment aux côtés des personnages, et ce grâce à un casque de RV. Le public profite ainsi d’une expérience immersive et intime pour apprendre à connaître le handicap.

Réaliser un film de RV constitue toutefois un défi. Sur le tournage, tout est capturé par la caméra 360°. Le réalisateur et les équipes de support ne peuvent pas guider les acteurs sur le plateau de tournage. En conséquence, l’équipe a dû passer du temps supplémentaire à répéter et à s’entraîner au préalable sur le plateau.

Tout ce dur travail en a valu la peine : « 4 Feet: Blind Date » est devenu le premier film de RV au monde à explorer les thèmes du handicap et de la sexualité. Regardez cette vidéo pour découvrir les réactions du public et leur opinion quant à ce film de RV qui fait date dans l’histoire.

Des expériences qui ouvrent les yeux et des projets futurs

L’équipe de production a raconté que travailler avec Rosario les avait aidés à ouvrir les yeux et à penser à l’intégration de tout un chacun, par ex. à l’accessibilité dans les lieux de tournage. Le réalisateur a même passé du temps supplémentaire avec Rosario et sa famille afin d’en apprendre plus sur son expérience en tant que personne en situation de handicap, s’assurant ainsi que sa perspective soit fidèlement reflétée dans le film.

Depuis la sortie du film en 2018, « 4 Feet: Blind Date » a été présenté dans les festivals cinématographiques de plusieurs pays, y compris la Biennale de Venise de 2018 et le Sundance Film Festival de 2019, le plus grand festival de films indépendants aux États-Unis. Dans cette vidéo, l’équipe de production parle de ses idées quant au film :

Suite au succès rencontré lors de ces festivals cinématographiques, l’équipe travaille déjà sur une suite mettant en scène le même personnage, Juana. Ils espèrent présenter davantage d’histoires de personnes en situation de handicap portant sur d’autres thèmes, tels que l’amitié, les drogues et l’avortement, des choses dont on ne parle habituellement pas et avec lesquelles on est mal à l’aise.

Pour obtenir les dernières actualités au sujet de« 4 Feet: Blind Date » et ses projets associés, visitez la page Facebook et le compte Instagram officiels du film.

Que pensez-vous de ce film ? Briser les tabous, est-ce une bonne façon de sensibiliser le public aux questions du handicap ?

[traduction de la publication originale en anglais]

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Évaluez cette publication